Ryan Babel n’a plus de temps à perdre

Ryan Babel est âgé de 25 ans. Fini le temps où l’ailier était considéré comme étant un grand espoir du football néerlandais, désormais le buteur doit prouver qu’il est un joueur de classe mondiale. Pas si simple…

Ryan Babel

Un signe inquiétant. L’entraîneur Markus Babbel est sur le banc d’Hoffenheim depuis quasiment deux mois. Ces dernières semaines, le technicien a tout tenté afin de relancer Ryan Babel. Après un bon début de saison (4 buts en 6 journées de Bundesliga), l’ancien attaquant de Liverpool n’arrive plus à trouver le chemin des filets. Dimanche dernier, soit le 1er avril, l’international néerlandais a mal digéré “la blague” du jour ! En effet, le coach a décidé de ne pas le titulariser pour la rencontre face à Schalke 04 (1-1, 28e journée).

Ryan Babel a cru que Markus Babbel allait le faire entrer en cours de jeu pour déstabiliser la défense de l’équipe de la Ruhr mais que nenni ! Le Batave a dû se contenter de regarder le match du banc de touche sans possibilité d’aider ses coéquipiers. Pendant un entretien relayé par Kicker, le footballeur qui a débuté sa carrière professionnelle à l’Ajax Amsterdam a souligné qu’il a plutôt bien encaissé ce coup dur sur un plan personnel. “Bien sûr que je suis malheureux lorsque je ne suis pas autorisé à jouer. Mais l’entraîneur à ses raisons. C’est pourquoi je ne suis pas en colère contre lui.”

Babel ne lâchera rien

Pour regagner ses galons de titulaire, Ryan Babel a promis de “continuer à tout donner pendant l’entraînement”. A la question de savoir s’il pourrait quitter Hoffenheim lors du prochain mercato estival, le natif d’Amsterdam a totalement exclu cette possibilité pour le moment. “Je suis à l’aise ici.” Pour retrouver le chemin des filets rapidement, l’attaquant polyvalent a tenté d’identifier son défaut majeur. “Je dois être plus égoïste sur le terrain même si je ne me base pas sur mes buts pour juger mes performances. Je ne suis pas un buteur classique”. Sur ce point particulier on ne peut que lui donner raison.

En effet au cours de sa carrière, Ryan Babel n’a jamais réussi à inscrire plus de dix buts par saison si on prend en compte les matches officiels. Malgré cela, il pense avoir fait de “bonnes choses” à Liverpool entre juillet 2007 et janvier 2011. Les dirigeants du club de la Mersey n’ont pas tout à fait le même avis car il avait coûté 17 millions d’euros à l’époque pour un rendement insuffisant. En ce qui concerne l’équipe nationale des Pays-Bas, Ryan Babel reste convaincu qu’il fera partie du groupe qui participera à l’Euro. Son “rêve de petit garçon” est de marquer un triplé pour une victoire 3-0 des Oranje… contre l’Allemagne le 13 juin prochain (Groupe B de l’Euro 2012).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)