Exclu TM, Marcelo : “Une saison extraordinaire”

Le latéral gauche brésilien du Real Madrid est unanime : la saison des Merengue fut historique. Auteur d’un exercice 2011-2012 de haut vol, Marcelo revient pour Topmercato sur la saison de son équipe, évoque les moments forts de l’année, sans oublier de parler de son grand ami Cristiano Ronaldo et de ses rêves avec la sélection brésilienne. Entretien.

Marcelo

Une saison inoubliable

Marcelo, après une longue saison avec le Real Madrid, vous venez de disputer une série de matches amicaux avec la sélection brésilienne aux États-Unis. Comment-vous sentez vous physiquement ?

Je me sens très bien, merci. La saison a été très longue avec le Real, mais j’ai bien profité de mes temps de repos pour souffler. Je me suis senti très bien tout au long de la saison et je suis arrivé au stage de la sélection en étant en forme physiquement. La saison a été extrêmement longue et l’été le sera tout autant, donc j’avais intérêt à prendre soin de mon corps (sourire).

Revenons sur la saison du Real Madrid. Quel bilan faites-vous de l’exercice 2011-2012 ?

Ce fut une saison extraordinaire. L’équipe a évolué à un niveau de jeu tellement élevé, c’était le paradis pour un joueur de football. Nous avons enchainé les victoires, même si nous avons eu un petit creux avant le match contre le Barça en avril. Mais l’équipe n’a jamais douté. Le niveau de confiance était tellement élevé que nous savions que si l’on jouait à notre niveau, il serait très difficile de nous battre. Ce fut une saison historique pour le club car au-delà du titre, nous avons battu plusieurs records : celui du nombre de points (100 points), du nombre de victoires en championnat sur une saison (32) et du nombre de buts marqués (121 buts). Nous avons marqué l’histoire de la Liga.

Pourtant à un moment donné, vous ne comptiez plus que 4 points d’avance sur le FC Barcelone avant de vous rendre au Camp Nou lors de la 35ème journée…

Même avant d’aller jouer ce match contre le Barça, le groupe ne doutait pas. Nous savions que nous pouvions réussir un grand match au Camp Nou. Nos dernières prestations sur ce terrain étaient intéressantes, même si nous n’y avions pas encore gagné. Le match s’est passé de la meilleure des manières pour nous, nous avons réalisé l’une de nos meilleures prestations de la saison. Tout le monde a été parfait. Nous avons été énorme en défense.

L’un des gros points noirs de la saison demeure cette élimination en demi-finale de Ligue des champions face au Bayern. En y repensant, avez-vous des regrets concernant les deux matches face aux Bavarois ?

Oui, c’est la plus grande déception de la saison. Il y a quelques regrets. Nous avions toutes les cartes en main pour nous qualifier pour la finale et nous perdons aux tirs au but lors du match retour. Je pense que nous aurions dû tuer le match plus tôt, juste après notre second but mais bon c’est le football. Nous reviendrons plus fort l’an prochain pour essayer de remporter cette épreuve. Je suis serein sur le fait que nous allons remporter ce titre très bientôt.

Une progression évidente

Quel regard portez-vous sur la saison de votre coéquipier et ami Cristiano Ronaldo ?

Sa saison a été fabuleuse. Marquer autant de buts en une seule saison, c’est juste incroyable. Je crois qu’au niveau statistique, il a tout simplement effectué la meilleure saison de sa carrière. Mais au delà d’être un super joueur, c’est aussi un coéquipier et un professionnel exemplaire. Il s’impose des séances d’entraînement supplémentaires et travaille vraiment beaucoup. Cet homme est une machine ! (rires).

Malgré le recrutement de Fabio Coentrão, vous avez réussi à garder votre place de titulaire sur le flanc gauche de la défense. Quel regard portez-vous sur votre saison ?

Je pense avoir effectué une bonne saison. J’ai bénéficié d’un temps de jeu intéressant et j’ai été assez régulier dans mes performances. J’ai ainsi pu aider mes coéquipiers à gagner des rencontres, ce qui est le plus important à mes yeux. Au niveau de mon jeu, je pense avoir progressé. Mais je sais que je dois encore travailler certains aspects de mon jeu pour être le meilleur joueur possible à mon poste.

Autrefois très critiqué pour votre faiblesse défensive, vous faites désormais partie des meilleurs arrières gauches du monde…

J’ai beaucoup travaillé l’aspect défensif de mon jeu. Lorsque je suis arrivé au Real, beaucoup de gens me voyaient comme le possible successeur de Roberto Carlos et pensaient que j’allais évoluer au même niveau de jeu que lui très rapidement. Mais je n’avais que 18 ans, j’étais très jeune et encore en train d’apprendre les ficelles du métier. J’étais un peu foufou et attiré vers l’attaque. Mais avec le temps, j’ai appris à devenir un véritable arrière latéral, qui sait défendre et attaquer. J’adore toujours autant attaquer, mais la priorité d’un défenseur, c’est de défendre ! (sourire).

Le Brésil en point de mire

Vous avez brillé lors des derniers matches amicaux avec le Brésil. Pourtant, votre relation avec le sélectionneur Mano Menezes n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Nous avons beaucoup discuté avec le coach Menezes. Cela a été très constructif et il n’y a pas de problèmes entre lui et moi. Nous avons échangé nos points de vue et mis les choses à plat. Ce qui est le plus important, c’est qu’il y est du respect entre nous. Je peux dire que tout va pour le mieux aujourd’hui et que ma seule priorité est de donner le meilleur de moi-même en équipe nationale afin d’essayer de gagner des titres. Je suis heureux et très fier de porter le maillot de la sélection Canarinha. Je rêve de disputer le Mondial 2014.

En parlant de titre, vous figurez en bonne position pour faire partie de l’équipe qui ira disputer les Jeux Olympiques de Londres cet été…

On verra ce qui se passera. Mais j’aimerais vraiment aller aux J.O. L’entraîneur doit encore faire son choix sur les 3 joueurs de plus de 23 ans qui accompagneront l’équipe (ndlr : Marcelo a 24 ans) mais je serais très heureux de faire partie de l’aventure. Je ne pense pas que cela posera un problème au Real Madrid de me libérer pour les Jeux. C’est quelque chose d’énorme de disputer les J.O, et le seul fait d’imaginer que l’on puisse gagner une médaille d’or me donne des frissons. Quelque soit le choix de Mano Menezes, l’équipe aura toutes les armes en main pour gagner le tournoi.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)