Mercato - PSG : un autre club anglais s’intéresse à Neymar

Chelsea n’est pas seul sur le dossier de Neymar. Tottenham pourrait également passer à l’action pour recruter le Brésilien du PSG, ces prochains mois.

Neymar, Paris PSG Paris Saint-Germain

D’après les renseignements obtenus par TdF, Chelsea n’est pas la seule formation de Premier League à être attentive à la situation de Neymar. Tottenham suivrait également de près le dossier de l’international brésilien. Réputé très exigent avec ses employeurs, Antonio Conte continuerait de réclamer des renforts pour améliorer son effectif. Et le possible départ d’Harry Kane, l’été prochain, le conduirait à réfléchir à des alternatives. L’international anglais figurerait en effet sur les tablettes du Bayern Munich, qui lui aurait demandé de ne pas prolonger son contrat. L’attaquant pourrait ainsi bénéficier d’un bon de sortie et rejoindre la Bavière par le biais d’un transfert.

Le PSG prêt à le laisser filer pour 100 M€ ?

Pour compenser son départ, le coach italien pourrait revoir son organisation. Le technicien pourrait notamment faire une place à Neymar, dont le profil parait lui plaire. Le média croit savoir que le PSG pourrait laisser filer le Brésilien en cas de proposition d’environ 100 millions d’euros. Une somme qui pourrait être en partie contre-balancée par le transfert d’Harry Kane. Outre la prise en charge de ses émoluments, la grande question serait liée à la capacité du joueur à s’adapter aux exigences d’Antonio Conte. L’Italien attend de ses joueurs qu’ils travaillent dur à l’entraînement, or le Parisien a parfois été associé à une hygiène de vie douteuse.

Le PSG a déboursé 222 millions d’euros pour s’attacher les services de Neymar, en 2017. Le joueur a depuis participé à 152 rencontres, sous la tunique parisienne, pour un total de 109 buts et 67 passes décisives. Et le natif de Mogidas Cruzes est particulièrement en forme, ce début de saison : l’attaquant est parvenu à marquer 9 fois et à délivrer 7 passes décisives en 8 apparitions, toutes compétitions confondues. Son contrat court jusqu’en juin 2025, avec une option pour le prolonger jusqu’en 2027.