Real Madrid : Griezmann, Simeone, Vinicius…Ancelotti se lâche

Auteur d'un début de saison parfait avec cinq victoires en autant de rencontres en Liga, plus deux succès en Ligue des Champions, le Real Madrid se déplace ce dimanche (21h00) sur le terrain de l'Atlético Madrid. 

Carlo Ancelotti, Real Madrid (2)

Avant ce derby toujours très attendu dans la capitale espagnole, Carlo Ancelotti a notamment été interrogé sur la situation compliquée d'Antoine Griezmann. Depuis le début de la saison, l'international français ne participe que partiellement aux rencontres de son équipe à cause d'un conflit entre les Colchoneros et le FC Barcelone concernant l'option d'achat du champion du monde et les conditions pour lesquelles elle serait débloquée. “Cela me semble un peu étrange, chaque entraîneur doit parfois prendre des décisions et c'est sa responsabilité. L'Atlético se bat depuis longtemps en Europe grâce à un entraîneur comme Simeone”, a confié le coach merengue devant les médias avant ce derby.

L'affaire Vinicius

Interrogé ensuite au sujet des propos racistes du président de l'association des agents espagnols Pedro Bravo, le technicien italien a tenu à mettre en avant le professionnalisme de Vinicius Junior, visé directement par cette attaque. “Vinicius doit respecter l’opposition. Si vous voulez danser la samba, vous allez au Brésil. Ici, vous devez respecter vos collègues et arrêter de faire le singe”, a-t-il déclaré sur un plateau de télévision en Espagne alors que le milieu de terrain de l'Atlético Koke avait prévenu quelques heures auparavant le Brésilien que ce genre d'attitude ne serait pas tolérée par le public du Wanda Metropolitano.

La déclaration du club et celle de Vini sont bonnes. Il va bien, il veut jouer le match, a entamé l'Italie. On ne parle pas de ce sujet dans le vestiaire, on parle de football. Le racisme est une chose et ce qui se passe dans le football en est une autre. Nous n'avons pas abordé cette question du racisme car le joueur a très bien réagi”, a expliqué Ancelotti.