PSG : MNM, Parc des Princes et langue française, Carlos Soler donne ses premières impressions

Toute dernière recrue du mercato estival, Carlos Soler a rejoint le Paris Saint-Germain en provenance de Valence. Dans une interview donnée à Marca, l'Espagnol est revenu sur ses premières semaines dans la capitale.

Carlos Soler, PSG Paris Saint-Germain Juventus

Avec Vitinha, Fabian Ruiz et Renato Sanches, il fait partie des nombreux milieux de terrain que le PSG s'est offert durant l'été dernier. Acheté pour 18 millions d'euros, l'ancien joueur de Valence n'a cependant profité que d'assez peu de temps de jeu depuis le début de la saison. Face à Lyon (0-1), il a tout de même disputé ses premières minutes en Ligue 1.

Quelques jours plus tôt, il avait étrenné son nouveau maillot en Ligue des Champions lors de la victoire contre la Juventus (2-1). S'il n'est resté que quelques minutes sur la pelouse, Carlos Soler semble en avoir gardé un très beau souvenir. Dans un entretien accordé par Marca, et relayé par Culture PSG, ce dernier raconte avoir beaucoup apprécié “l'ambiance” du Parc des Princes et le soutien des “supporters” et des “ultras”.

Carlos Soler veut vite parler français

Aussi interrogé sur ses nouveaux partenaires de jeu et notamment le fameux trio Messi-Neymar-Mbappé, Carlos Soler assure que “ce sont des gens normaux”. Sur ses amis de vestiaire, Carlos Soler raconte en revanche s'être d'abord tourné vers ses compatriotes. “ Sur le plan personnel, ce sont les Espagnols avec qui j'ai le plus de relations. Je connais Fabián Ruiz des U21. Avec Pablo Sarabia j'ai cohabité en sélection. Avec Juan Bernat, j'étais à Valence.”

Le milieu de terrain de 25 ans promet cependant “qu'il travaille déjà son français” afin de “mieux s'entendre” avec ses partenaires. Voilà le genre d'efforts que devrait aimer les fans du Paris Saint-Germain. Malgré son faible temps de jeu, Carlos Soler a été appelé en sélection par Luis Henrique. La Roja jouera contre la Suisse avant d'affronter le Portugal dans le cadre de la Ligue des Nations.