PSG : la mairie de Paris répond sèchement à Al-Khelaïfi

Une passe d'armes par la presse, entre la direction du PSG et la Mairie de Paris, a lieu ces derniers jours. Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain, a notamment menacé de quitter le Parc des Princes, pour rallier un nouveau stade, alors que le prix d'achat de l'enceinte parisienne est jugé trop élevé.

Nasser Al-Khelaïfi, PSG Paris Saint-Germain

Dans une interview pour Marca, Nasser Al-Khelaïfi, par ailleurs inquiété dans plusieurs affaires sans lien avec le sujet du Parc des Princes, a indiqué que la première option du PSG était “de rester” au Parc des Princes, mais que la Mairie voulait le contraire, et faisait même “pression” pour que le club s'en aille.

Fatigué, le président du PSG a indiqué vouloir un “accord équitable” avec la Mairie de Paris concernant le prix d'achat du Parc des Princes, qui serait de 350 millions d'euros. Une somme trop importante, qui pousse le club de la capitale française à étudier “d'autres options”, selon Nasser Al-Khelaïfi.

Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, a répondu au Qatari : “La prise de position de Nasser Al-Khelaïfi ? Ce n'est pas très agréable… (…) On avait posé deux options. Une privilégiée par le PSG, qui est celle d'acheter pour investir. Et l'autre, privilégiée par la Ville, de dire : comme vous allez investir, on est prêts à vous signer un bail sur une durée très longue qui permettra sans nul doute l'amortissement de l'investissement. Nous étions à un stade de discussions. Et là, on a vu ses déclarations. (…) En revanche, lire que la Ville veut ‘les chasser du Parc' est insultant. Paris est amoureuse de son club. Nous n'avons aucun autre objectif que de maintenir le club au Parc.”

Emmanuel Grégoire en a même profité pour lancer une pique au président du PSG : “Ca va se terminer par une vente, mais au juste prix ? Mais on n'a pas le choix ! C'est évident. Nous, on est protecteurs. La vente, on ne l'a pas exclue catégoriquement. Mais c'est au juste prix, oui. Le PSG en propose 40 millions d'euros. C'est moins cher que (Leandro) Paredes. Franchement ?! Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Leandro Paredes acheté 50 millions d'euros ? Ce n'est pas sérieux. Il y a une forme de pression qui n'est pas responsable.”

Un dossier semble-t-il loin d'être fermé entre le club parisien et la mairie.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement