Equipe de France : l’entourage de Griezmann sort du silence

La compagne de l'attaquant de l'équipe de France, Antoine Griezmann, a réagi sur Instagram à la Coupe du monde 2022 réalisée par le joueur de l'Atletico Madrid, conclue par une défaite en finale contre l'Argentine.

Antoine Griezmann, France Equipe de France Coupe du monde 2022

Jusque-là brillant dans son nouveau poste de milieu relayeur droit, avec notamment deux passes décisives contre l'Angleterre en quarts de finale, Antoine Griezmann a en revanche déçu face à l'Argentine en finale de la Coupe du monde 2022. Remplacé à la 71e minute de jeu par Kingsley Coman, l'attaquant de 31 ans a été crédité d'un 3 sur 10 par le journal L'Equipe. Cela n'empêche pas l'attaquant de l'Atletico Madrid de quitter la compétition la tête haute de par ses belles prestations et d'obtenir le soutien de son entourage le plus proche. Au travers d'un long message posté sur Instagram, la femme du natif de Mâcon, Erika Choperena, a volé au secours de l'ancien sociétaire de la Real Sociedad, devenu au Qatar le meilleur passeur de l'histoire des Bleus avec 28 offrandes.

“Ils ont vu comment tu jouais chaque ballon”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par EriKA Choperena (@eri_chope)

“Ils t'ont vu comme un leader”

“Dans cette Coupe du monde, tu avais six yeux qui te regardais, quatre d’entre-eux avec un regard exigeant, toujours avec admiration et parfois avec colère pour les manquer surtout la nuit. L’un de tes objectifs est resté le même, mais tu en as porté un autre qui était d’être un exemple pour tes enfants. Tu étais proche du premier objectif, mais tu as été le champion du second. Mia et Amaro (ses enfants) t'avaient déjà vu t'entraîner tôt en vacances pour arriver à temps pour prendre le petit déjeuner avec eux. Mais au Qatar, ils ont vu comment tu jouais chaque ballon, ils ont vu comment tu courais à la fois pour aller vers l’avant et aider à défendre, ils ont vu comment tu ne contestais aucun ordre de ton entraîneur.”

La compagne de l'homme aux 117 sélections et 42 buts avec les champions du monde 2018 poursuit : “Ils ont vu comment tu soutenais la personne que tu venais d'éliminer, en lui disant qu’il avait des raisons de garder la tête haute. Ils t'ont vu comme un leader quand on avait besoin de toi. Ils ont vu comment tu avais perdu à la dernière minute et même si cela leur a fait mal comme tout le monde, ils ont vu comment tu ne voulais pas de ta médaille, ils ont vu comment tu as applaudi les champions actuels et ils ont vu comment tu as félicité tes coéquipiers.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement