Coupe du monde 2022 : le 3e but de Messi, son câlin à Mbappé…L’arbitre de la finale s’exprime enfin !

Très critiqué pour sa prestation lors de la finale de la Coupe du monde 2022 entre l'équipe de France et l'Argentine (3-3, 2 tab à 4), l'arbitre de la rencontre est sorti du silence.
De retour en Pologne, Szymon Marciniak a réagi avec calme et sérénité aux polémiques entourant cette finale du Mondial remportée par l'Albiceleste dimanche dernier au Qatar. Plusieurs décisions apparaissent litigieuses aux yeux des supporters français, à commencer par la validation du 3e but argentin. La réalisation de Messi aurait en effet pu être refusée dans la mesure où plusieurs remplaçants étaient rentrés sur le terrain avant que la star du PSG ne pousse le ballon au fond des filets. “Tout d’abord, cette situation, pour qu’elle soit sanctionnée, devrait affecter le jeu. Et quel a été l’impact des gars qui se sont levés et ont sauté sur le terrain ? C’est chercher la petite bête. Il y a des journaux sérieux et ceux qui recherchent le buzz. Les Français n’ont pas mentionné la photo où l'on peut voir qu'il y a sept Français sur le terrain lorsque Mbappé a marqué”, a-t-il expliqué.

Un penalty qui aurait tout changer

L'arbitre de cette finale est également revenu sur l'action de la 87e minute qui aurait pu, selon certains supporters français, être sanctionnée d'un penalty. Marcus Thuram avait finalement hérité d'un carton jaune pour simulation sur décision de Szymon Marciniak. Visiblement, le sort du match a bien failli basculer à cet instant. Les arbitres du VAR ont d'abord estimé qu'il y avait faute et donc pénalty pour les Bleus avant de renoncer à demander un réexamen des images par l'arbitre principal suite à une étude plus approfondie sous différents angles.

Marciniak, Mbappé

Son câlin à Mbappé

Au coup de sifflet final, l'arbitre de la rencontre a tenté de réconforter Kylian Mbappé, complètement anéanti par cette issue cruelle pour les Bleus. “Il m'a pris dans ses bras de manière inattendue. Il était très triste et déçu de la perte. Je pense que c'était un geste tellement humain. Je l'ai aussi serré dans mes bras et j'ai essayé de le réconforter, j'ai dit que c'était un joueur exceptionnel qui avait remporté le Mondial il y a quatre ans”, a-t-il conclu.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement