Kolo Muani, déjà trop grand pour Francfort ? 

Son entrée en jeu lors de la finale de la Coupe du monde n'a laissé personne indifférent et l'a propulsé dans une nouvelle dimension. Arrivé l'été dernier sur la pointe des pieds en provenance du FC Nantes et désormais courtisé par plusieurs cadors européens, Randal Kolo Muani est-il déjà devenu trop grand pour l’Eintracht Francfort ?

Randal Kolo Muani France Maroc Coupe du monde 2022

Une adaptation parfaite ! 

Arrivé libre de tout contrat après avoir ramené le FC Nantes en Europe en remportant la Coupe de France, “Randix”, comme le surnomment ses proches, n'a pas tardé à séduire la Bundesliga durant la première partie de saison. Sa polyvalence et sa puissance ont fait de lui un atout essentiel du dispositif d'Oliver Glasner. Avec 14 matches disputés, dont 13 titularisations, pour un total de 5 buts et 9 passes décisives, nul doute que Randal Kolo Muani a parfaitement réussi son adaptation au championnat allemand. 

L'actuel meilleur passeur de Bundesliga s'est également illustré en Ligue des Champions. Alors qu’il découvrait pour la première fois les joutes européennes, il a contribué à la belle phase de poules de Francfort, qui était vu comme le Petit Poucet, en inscrivant deux buts, dont un très important face à l'OM. Ses performances impressionnent Didier Deschamps qui gardait un œil sur lui depuis son premier rassemblement avec les Bleuets (octobre 2020). 

Après une première présélection en équipe de France A en mai 2022, c’est finalement le 15 septembre qu’il sera convoqué pour la première fois pour les matchs de groupe de Ligue des Nations contre l'Autriche et le Danemark. Le sélectionneur n’hésite pas à lui accorder du temps de jeu lors des deux rencontres, et dès lors, son nom revient avec insistance dans les éventuelles surprises de la liste pour la Coupe du monde. 

Pourtant, il ne fera pas partie de la liste initiale…

Randal au Mondial, c’était son destin

Mais il faut croire que son destin était de participer à ce Mondial. Après un énième forfait (celui de Christopher Nkunku), Didier Deschamps fait appel à Randal Kolo Muani pour renforcer le groupe France. Derrière les Giroud, Coman et Thuram, Randal est loin dans la hiérarchie des attaquants et connaitra ses premières minutes en Coupe du monde lors du troisième match contre la Tunisie. Malgré une prestation moribonde des Bleus (défaite 1-0), le natif de Bondy est celui qui tira son épingle du jeu par sa combativité et son volume de courses sur le front de l’attaque.

 Didier Deschamps fera de nouveau appel à lui en demi-finales pour enfoncer le clou contre le Maroc (2-0). 43 secondes après son entrée en jeu, il inscrit son premier but en équipe de France après un festival de Kylian Mbappé. Randal marque à nouveau les esprits et rentrera définitivement dans le cœur des Français lors de la finale face à l’Argentine. Auteur d’une entrée en jeu tonitruante, il est celui qui a impulsé un souffle nouveau à l’équipe France. Ses nombreuses courses à haute intensité, sa débauche d’énergie et son abnégation ont sorti les Bleus de leur torpeur et ont largement contribué au come-back historique dont il aurait pu être le héros sans un arrêt spectaculaire de Martinez…

 Et si la fin de cette finale laisse un goût amer, il est certain que l’avenir de RKM s’annonce radieux… 

Des cadors déjà sur le coup

Après un début de saison en fanfare et une Coupe du monde plus que réussie d’un point de vue personnel, Randal Kolo Muani attire les convoitises des plus grosses écuries. Tottenham avait déjà tenté sa chance l’été dernier et semble revenir à la charge, tout comme Liverpool qui voit en lui le joueur parfait pour incarner la philosophie des Reds. Mais ce n’est pas tout, la Lombardie est également sous le charme de l’attaquant de 24 ans. Le Milan aurait jeté son dévolu sur la révélation de ce Mondial côté Bleus et pense à lui pour prendre la suite de Giroud et d’Ibrahimović. 

Il se murmure même qu’il pourrait poursuivre son ascension en Allemagne, en Bavière, là ou le Bayern Munich serait ravi de l’accueillir ! Néanmoins, il est important de rappeler que Randal Kolo Muani demeure sous contrat avec l’Eintracht jusqu’en 2027 et que les dirigeants allemands ne comptent pas brader leur pépite. Ils n’étudieront aucune offre inférieure à 60 millions et espèrent même un transfert record pour eux, entre 80 et 100 millions d’euros. 

Une chose est sûre, Randal a désormais un autre statut et de grands clubs européens se positionneront durant les prochaines semaines. Probablement sans succès. En revanche, il est fort probable qu’il signe dans un top club dès le prochain mercato estival…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement