Mercato - OL : ça coince financièrement pour le mercato

L’OL ne disposerait pas des moyens pour investir, cet hiver. Le recrutement d’une sentinelle serait conditionné à des ventes. Plusieurs éléments seraient poussés vers la sortie pour renflouer les caisses.

John Textor Jean-Michel Aulas OL

Selon les informations obtenues par Le Progrès, l’OL ne procèdera pas aux 40 millions d’euros d’investissements sur le mercato, comme évoqué lors des négociations pour la vente à John Textor. Le quotidien précise que le montant avait été intégré dans le prévisionnel du budget en juillet 2022. Or il aurait déjà été largement entamé. Les dirigeants lyonnais ne seraient plus en mesure d’investir, après l'arrivée d’une unique recrue, Dejan Lovren, pour 2 millions d’euros.

Boateng, Aouar et Dembélé sont en fin de contrat

Une information qui n’a pas du faire très plaisir à Laurent Blanc, qui escomptait pouvoir s’appuyer sur des recrues en ce début d’année. Le journal ajoute que des éléments tels que Jérôme Boateng, Houssem Aouar et Moussa Dembélé sont poussés vers la sortie. Le souci, c’est que les trois joueurs sont en fin de contrat et qu’il semble peu probable qu’ils acceptent de partir, à moins d’être libérés de leur engagement. Or, excepté l’Allemand, l’OL tenterait de récupérer de l’argent sur leur transfert. Foot Mercato ajoute que Romain Faivre et Jeff Reine-Adélaïde ont aussi été placés sur la liste des transferts. Les deux éléments se sont révélés décevants, en première partie de saison.

Pour rappel, l’OL occupe actuellement la 8e position du classement, à 12 points du podium, qui constituait son objectif l’été dernier. Les perspectives du club rhodanien sont donc peu engageantes, bien qu’il reste 21 rencontres à disputer d’ici la fin du championnat. Pour s’en sortir, l’ex-formation de Jean-Michel Aulas devra notamment s’appuyer sur le centre de formation, qui faisait d'ailleurs sa force jusqu’à récemment. L’éclosion de quelques pépites pourrait lui permettre de relancer une machine bien grippée.

La vente lyonnaise a satisfait les actionnaires. Beaucoup moins les supporters, qui ne masquent pas leur déception ce début d’année.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement