Nice : Après l’humiliation, Riolo dézingue tout le monde

Défait sur sa propre pelouse par le FC Bâle (1-2), l'OGC Nice a vécu ce jeudi une soirée des plus cauchemardesques et est éliminé de l'Europa League. Pour Daniel Riolo, la prestation proposée par les Aiglons a tout simplement été inacceptable. 

Tout avait pourtant bien commencé pour les Aiglons lors de cette belle soirée de printemps. En ouvrant le score dès la 9ème minute, Gaétan Laborde a parfaitement lancé les siens dans une Allianz Riviera en fusion. Largement dominateurs durant toute la partie, les hommes de Didier Digard n'ont pourtant jamais réussi à faire le break et ce qu'on craignait le plus est évidemment arrivé.

Jean-Kévin Augustin a ainsi offert la prolongation aux Bâlois à quelques minutes de la fin du temps réglementaire avant que Kasim Adams ne fasse définitivement plonger les Niçois en plein cauchemar. Incapables de venir à bout du sixième du championnat de Suisse, les Aiglons sortent donc par la toute petite porte de cette Europa League et se sont évidemment attirés les critiques des observateurs.

Nice : La fureur de Daniel Riolo après l'élimination des Aiglons

Au micro de RMC dans l'After Foot, Daniel Riolo n'a notamment pas caché sa colère après cet énième naufrage du football français en Coupe d'Europe.

“Si on parle de la compo de départ avec cinq joueurs derrière… Donnez-moi le nombre de joueurs de ballon dans cette équipe. Mettre des sacoches du défenseur vers l’attaquant, ce n’est pas du football ça. Vous avez vu Nice en maitrise dans ce match? Mais ils ne faisaient rien. Tu n’as pas à maîtriser Bâle, tu as à défoncer Bâle. Bâle, c’est une équipe en carton, défonce-les! Ils ont zéro occasion”, a ainsi  tonné le célèbre éditorialiste.

Nice aura l'occasion de se racheter un peu en recevant Clermont ce dimanche à 15h. N'ayant remporté aucune de leurs cinq dernières rencontres de Ligue 1, les Azuréens ont dégringolé à la 9ème place du classement du championnat.

Hubert De Thé
Jeune journaliste passionné par le football dans toute sa richesse (histoire, culture, politique et supporterisme). En relation tumultueuse avec l'Olympique Lyonnais depuis 2007.