Mercato - PSG : l’énorme ultimatum lancé par Al-Khelaïfi à Mbappé

Lors de la conférence de presse de présentation de Luis Enrique, Nasser Al-Khelaïfi a abordé sans détour la situation de Kylian Mbappé. Le président du PSG écarte catégoriquement l’idée que l’attaquant puisse partir sans indemnité, l’été prochain.

Devant la presse, Nasser Al-Khelaïfi a exprimé son enthousiasme suite à l'arrivée de Luis Enrique. Le président parisien ne manque pas de superlatifs concernant l’Espagnol : « Concernant le coach, je l'ai déjà dit, c'est un des meilleurs du monde, il a réalisé un travail incroyable. Son style de jeu, son football offensif, sa venue… C'est extraordinaire. Nous sommes ambitieux, j'ai envie de profiter de cela », a-t-il affirmé aux journalistes présents.

« On ne veut pas perdre gratuitement le meilleur joueur du monde »

En revanche, le président du PSG a adopté un ton beaucoup plus ferme en abordant la situation de Kylian Mbappé. NAK n’envisage absolument pas de le laisser partir sans contrepartie à l’expiration de son contrat : « Ma position est on ne peut plus claire. Je ne souhaite pas me répéter sans cesse : si Kylian veut rester, nous souhaitons qu'il reste. Mais il doit signer un nouveau contrat. On ne veut pas perdre sans indemnité le meilleur joueur du monde. C'est impossible. C'est un club français. Il a affirmé qu'il ne partirait jamais sans indemnité. S'il change d'avis maintenant, ce n'est pas de mon fait. On ne veut pas perdre gratuitement le meilleur joueur au monde. C’est très clair. »

Kylian Mbappé a effectivement notifié par mail à ses dirigeants qu’il n’était pas enclin à activer l’option pour prolonger son contrat. Le joueur originaire de Bondy a également précisé qu’il ne partirait pas cet été. Un scénario qui laisserait présager un départ sans indemnité à la fin de son contrat à l'été 2024. Ce scénario donne évidemment des sueurs froides aux  Parisiens, d’autant plus que l’attaquant devrait toucher une prime de fidélité de l'ordre de 80 millions d’euros en septembre…

Le message est sans équivoque. Reste à attendre la réaction de l’intéressé.

Jordan Belly
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.