Espagne : baiser volé…Le rétropédalage lunaire de Rubiales

Au cœur d’une grosse polémique en Espagne pour avoir embrassé de force Jennifer Hermoso lors de la cérémonie de remise des médailles après la finale de la Coupe du monde féminine dimanche, le président de la Fédération espagnole a enfin fini par présenter ses excuses. 

Très démonstratif dimanche après la victoire des Espagnoles à Sidney en finale de la Coupe du monde féminine face à l'Angleterre (1-0), Luis Rubiales a complètement dérapé sur le podium avant la remise du trophée. Son baiser forcé sur la bouche de la meilleure buteuse de l'histoire de la sélection a déclenché, à juste titre, de vives réactions sur les réseaux sociaux et dans les médias. Après avoir minimisé son geste au micro de la Cope peu de temps avant sa montée dans l'avion ramenant la délégation espagnole en Europe, le principal intéressé a visiblement revu sa position.

Des excuses tardives

Dans une vidéo publiée ce lundi après-midi, Rubiales a présenté ses excuses à propos de ce baiser volé à Jennifer Hermoso. “On était dans un moment historique, l'un des plus beaux jours de l'histoire du football espagnol. On a beaucoup travaillé au sein de la Fédération, on est très fiers. Il y a un fait que je regrette entre la joueuse et moi. Je tiens à m’excuser pour tout ce que ça a engendré. On a une magnifique relation tous les deux, comme avec les autres joueuses. Je me suis trompé, je dois l'admettre. C'était sans mauvaise intention dans un moment d'euphorie. Ici, on l'a vécu comme quelque chose de naturel mais dehors, une agitation s'est formée. Cela l'a emporté sur la célébration et le mérite qui revient à l'équipe”, a-t-il regretté après avoir sans doute pris conscience de l'emballement médiatique autour de cette affaire.

La mère de la star espagnole s'exprime

Marisol Fuentes, la mère de Jennifer Hermoso, est quant à elle sortie du silence peu de temps avant les excuses du président de la Fédération espagnole. “Il faut voir qu'elles sont championnes du monde, le reste n'est pas important”, a-t-elle confié au micro de la télévision espagnole TVE. Qualifiant ce geste d'”inacceptable”, le ministre des Sports espagnol avait lui réclamé des excuses de Rubiales.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store