Shaqiri, Doumbia, Destro… Le bilan du mercato en Italie

Place au bilan du mercato en Italie ! Après avoir évoqué les transactions effectuées en France et en Angleterre, nous allons zoomer sur ce qui s’est passé de l’autre côté des Alpes.

Xherdan Shaqiri

La Juventus a gardé ses munitions.

Qu’on se le dise, les joueurs de la Juventus ont le couteau entre les dents afin de remporter un quatrième Scudetto d’affilée. Pour le moment, les Bianconeri occupent la place de leader et ils possèdent 7 points d’avance sur l’AS Rome. Plutôt que d’empiler les joueurs, la Vieille Dame a choisi d’être sage pendant le mercato. Elle a quand même enregistré la venue de l’attaquant Alessandro Matri dans le cadre d’un prêt jusqu’en juin. Le désormais ex-buteur du Genoa (7 buts inscrits cette saison) connaît bien la maison piémontaise puisqu’il a déjà porté le maillot de la Juve entre janvier 2011 et août 2013. Retenez aussi que Paolo De Ceglie (Parme) et Stefano Sturaro (Genoa) sont revenus de leurs prêts respectifs. Dans le sens des départs, “La Formica Atomica”, autrement dit Sebastian Giovinco, a rejoint la franchise de Toronto qui joue en Major League Soccer.

L’AS Rome avait besoin de sang frais.

L’entraîneur de l’AS Rome, Rudi Garcia, a envie de détrôner la Juventus cette saison. Ces derniers temps, les Romains ont perdu trop de points en cours de route. Du coup, les Giallorossi ont dégainé, lors du marché des transferts, pour se renforcer. Deux arrivées ont retenu l’attention des spécialistes. Elles concernent les attaquants Victor Ibarbo (Cagliari, prêt payant de 2,5 millions d’euros et option d’achat fixée à 12,5 millions) et Seydou Doumbia (CSKA Moscou, environ 15 millions d’euros). Ces deux éléments doivent dynamiser le secteur offensif de l’AS Rome. Notez également que le prêt de Mapou Yanga-Mbiwa (Newcastle) a été converti en transfert définitif contre une somme de 7 millions d’euros. A propos des partants, les Romains ont validé les départs de Marco Borriello (Genoa, prêt), Mattia Destro (Milan AC, prêt), Urby Emanuelson (Atalanta Bergame) et Tin Jedvaj (Bayer Leverkusen, prêt converti en transfert définitif contre 7,5 millions).

Naples-Lazio Rome, un mercato calme.

A Naples, l’objectif prioritaire était de valider le transfert de Manolo Gabbiadini. Dès le début du mercato, les Partenopei avaient bouclé cette affaire via une offre d’environ 12,5 millions d’euros pour l’attaquant de la Sampdoria Gênes qui a scoré à 9 reprises en 15 matches. En l’espace de quatre rencontres disputées avec son nouveau club, l’Italien a marqué 1 but en 4 rencontres Il a besoin de prendre ses marques au sein de l’équipe dirigée par Rafael Benitez. Par ailleurs, les Napolitains ont recruté le latéral gauche croate Ivan Strinic (ex-Dnipropetrovsk) qui était libre de tout contrat. Pour être précis, rappelons que le duo Rosati (prêt à la Fiorentina) – Radosevic (prêt à Rijeka) a fait ses bagages.

En ce qui concerne la Lazio Rome, il n’y a pas eu d’étincelles cet hiver. Les Biancocelesti se sont efforcés de se renforcer sur le plan défensif en faisant venir Mauricio. Performant au Sporting Portugal, ce défenseur central brésilien âgé de 26 ans a signé un contrat de prêt jusqu’en juin prochain. Son objectif est clair : s’imposer à la Lazio Rome et se faire un nom au sein du Championnat d’Italie. Histoire de rester plusieurs années dans la capitale transalpine… si possible. De son côté, le milieu uruguayen Alvaro Gonzalez a choisi de tourner le dos à la Lazio. Il a rejoint le Torino via un prêt après avoir vécu une première partie de saison vraiment délicate (5 apparitions seulement toutes compétitions confondues).

Les deux Milan étaient en feu !

Conformément au souhait de l’entraîneur Filippo Inzaghi, les décideurs du Milan AC n’ont pas chômé lors du mercato. Les Rossoneri se sont renforcés au niveau de toutes leurs lignes, ou presque si on excepte le poste de gardien de but, avec pour ambition de former une équipe suffisamment compétitive afin de se qualifier pour la Ligue des champions. Ainsi les défenseurs Luca Antonelli (Genoa, prêt), Salvatore Bocchetti (Spartak Moscou, prêt) et Gabriel Paletta (Parme, montant non dévoilé) ont signé. Pour animer le jeu, le Milan AC a fait le forcing dans le but d’avoir Suso (Liverpool, montant non dévoilé) et Alessio Cerci (Atletico Madrid, prêt). Enfin, l’artilleur Mattia Destro (AS Rome, prêt) est chargé d’épauler Jérémy Ménez à la pointe de l’attaque milanaise. Les départs à retenir, quant à eux, concernent Fernando Torres (Atletico Madrid, prêt), M’Baye Niang (Genoa prêt) et Antonio Nocerino (Parme, prêt).

La palme du mercato le plus séduisant sur le papier revient à n’en pas douter à l’Inter Milan. Les Nerazzurri ont obtenu plusieurs prêts majeurs avec : Marcelo Brozovic (Dinamo Zagreb), Lukas Podolski (Arsenal) et Davide Santon (Newcastle). Mais le joueur qui a vraiment fait vibrer les tifosi, au cours du marché des transferts, est clairement Xherdan Shaqiri. Le président Erick Thohir a mis les bouchées doubles afin d’obtenir le prêt du milieu offensif suisse qui en avait marre d’être souvent remplaçant au Bayern. En fin de saison, les Lombards pourraient le conserver définitivement contre une indemnité de 18 millions d’euros. Xherdan Shaqiri n’a plus qu’à briller en Serie A et en Ligue Europa pour s’installer durablement à Giuseppe Meazza. A propos des départs, on souligne celui de Yann M’Vila qui a résilié son contrat de prêt et qui est retourné à l’envoyeur, autrement dit au Rubin Kazan (Russie).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)