Benzema prend position dans le conflit Israël-Palestine !

Ces derniers jours, le monde a observé avec consternation l'embrasement du conflit israélo-palestinien. Quelques acteurs du football y ont réagi, dont Youcef Atal (OGC Nice) et, désormais, Karim Benzema.

Le latéral droit algérien, âgé de 27 ans, a partagé sur ses réseaux sociaux personnels une vidéo d'un prédicateur demandant un jour noir pour les Juifs. La vidéo, polémique, a fait réagir le maire de la ville de Nice, Christian Estrosi, qui a réclamé des excuses de la part du joueur. Celles-ci sont venues ce dimanche.

La FFF a à son tour fait part de son mécontentement profond à l'égard de la vidéo partagée par Youcef Atal. L'instance a saisi le dossier, et l'international aux 31 sélections pourrait en faire les frais prochainement.

À des milliers de kilomètres de là, un Tricolore a posté un message sur le sujet : il s'agit de Karim Benzema.

Benzema se désole des violences

Depuis l'Arabie saoudite, où l'ancien attaquant de l'OL et du Real Madrid a posé ses valises cet été, pour évoluer à Al-Ittihad, le Français de 34 ans a publié un message sur X – anciennement Twitter : “Toutes nos prières pour les habitants de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n'épargnent ni femmes ni enfants”.

Une réaction qui pourrait, à son tour, faire réagir négativement en France : Karim Benzema ne mentionne en effet pas les victimes israéliennes du Hamas.

Riolo s'en prend à Atal et Todibo

Des réactions ont déjà fleuri sur la question, chez le journaliste de RMC Daniel Riolo. Ce dernier, dans un message sur X, s'en est pris à Youcef Atal, ainsi qu'à Jean-Clair Todibo (OGC Nice), surpris en train de sourire durant la minute de silence concernant les victimes du conflit israélo-palestinien lors de Pays-Bas 1-2 France, vendredi soir : “Affaires Attal et Todibo. Version officielle : le premier s'est pas rendu compte et a effacé quand on lui a dit… Le 2ᵉ, a entendu quelqu'un dire “nique ta mère et ça l'a fait marrer”… Voilà voilà… dans les deux cas (émojis qui vomissent). Rien à ajouter”.

La prise de parole de Karim Benzema, par sa partialité apparente, pourrait donc faire réagir, même si l'attaquant, désormais en Arabie saoudite, ne devrait guère y prêter attention.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.