Mercato - Un troisième Brésilien à l’OL ?

L'OL devrait recruter deux joueurs venus du Brésil, et appartenant à Botafogo, l'autre club de John Textor. Un troisième Brésilien pourrait suivre.

En difficulté en Ligue 1, Lyon doit réagir rapidement pour éviter de se faire peur en flirtant trop longtemps avec la zone de relégation. Actuellement, les Rhodaniens sont 17es, et avant-derniers, du championnat de France. Une situation sportive catastrophique, qui pourrait pousser l'OL à s'agiter sur le mercato.

Or, d'après le média UOL, le club entraîné par l'Italien Fabio Grosso devrait recruter en janvier 2024 le portier Lucas Perri et le défenseur central Adryelson, pour la modique somme de 20 millions d'euros. Les deux Brésiliens, âgés de 25 ans, évoluent à Botafogo, et sont tous les deux estimés par Transfermarkt à 5 millions d'euros seulement.

Cette opération peut soulever une question du côté de l'OL : pourquoi dépenser autant d'argent pour deux éléments se trouvant dans l'un des autres clubs appartenant à Eagle Football, l'entité détenant Lyon ?

Un attaquant de Botafogo en partance ?

La question pourrait se poser avec un nouveau nom : celui de Matheus Nascimento. Selon les révélations de Fichajes, l'attaquant de 19 ans, évalué lui à 9 millions d'euros, réalise une saison mitigée avec Botafogo, pour le moment – 18 apparitions, 3 buts, 1 passe décisive. Sous contrat avec son club jusqu'en 2025, le Brésilien pourrait lui aussi faire le chemin prochainement pour l'Europe et l'OL, et retrouver l'ailier Jeffinho, transféré de Botafogo à Lyon contre 10 millions d'euros en janvier 2023.

Matheus Nascimento pourrait venir renforcer la partie axiale de l'attaque lyonnaise, qui compte sur Alexandre Lacazette, Mama Baldé et Tino Kadewere pour briller cette saison. Le montant de l'éventuelle opération entre les deux clubs de John Textor n'a pas filtré.

Gêné par la DNCG sur le mercato cet été, l'OL devrait avoir les mains libres, en janvier, selon les dires de John Textor. Reste à savoir si le gendarme du foot français aura la même analyse des comptes du club rhodanien.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.