FIFA 24 Ultimate Team : le top 10 des meilleurs DG dans EA Sports FC

L'actualité d'EA Sports FC 24 se poursuit sur Top Mercato avec, dans notre nouvelle série d'articles, un top 10 des meilleurs joueurs pour chaque poste, pour vous aiguiller au mieux dans la jungle des milliers d'éléments de la base de données du dernier FIFA. Ce mercredi, on vous dévoile le top 10 des défenseurs gauches pour le mode Ultimate Team d'EAFC 24.

Avant la sortie du jeu, nous vous avons notamment proposé un article sur les nouvelles Icônes et les nouveaux Héros puis, une fois le dernier opus de FIFA sur le marché, nous avons tenté de vous aiguiller vers les meilleures pépites et les meilleurs joueurs à faire évoluer au début du jeu, avant de nous attarder sur le top des gardiens à acquérir dans Ultimate Team, la semaine passée. Il vous faut noter, cela dit, que nos tops 10 ne sont pas des classements stricts des meilleurs éléments pour chaque poste, ni des plus chers, mais plutôt un mélange des deux, notre but étant d'offrir une solution à toutes les bourses : les meilleurs Icônes du jeu étant inaccessibles financièrement pour la plupart des gamers, l'intérêt de notre top 10 des latéraux réside dans la mixité des prix et des notes générales, pour un résultat certes subjectif, mais on l'espère utile.

Le top 10 des défenseurs gauches

Cette semaine, donc, place aux latéraux gauches. Contrairement aux gardiens, les arrières gauches ou droits sont très importants dans EAFC 24. Comme vous évoluez pour la plupart avec une défense à 4 ou 5, vous faites souvent face au dilemme récurrent de prendre un latéral plutôt offensif ou un défenseur plus prudent. Notre top 10 prévoit de satisfaire tous les goûts, avec des monstres offensifs ainsi que des maîtres avant tout défensifs – certains, même, allient les deux ! Précisons avant de vous laisser découvrir ce top que nous avons choisi d'écarter les joueurs pouvant évoluer en tant que DG, mais dont le poste principal est ailleurs – c'est le cas du milieu défensif Emmanuel Petit, du latéral droit João Cancelo ou encore du défenseur central Paolo Maldini. Pour ce dernier, nous suivons l'idée d'EAFC 24, qui est de considérer l'Italien avant tout comme un arrière axial – et le meilleur.

10 – Ashley Cole – 89 – Icône, Angleterre

Si vous avez beaucoup de crédits, mais pas assez pour le Brésilien Roberto Carlos – voir plus loin -, préférez sa version “low cost” entre très gros guillemets, à savoir Ashley Cole. L'Anglais, qui compte une première carte Icône notée 86, est apparue dans une seconde version lors de la campagne spéciale appelée Centurions, avec une carte supérieure notée 89. Et autant le dire, l'ancien joueur d'Arsenal et de Chelsea est très bon partout : timide mais quand même plus que correct d'un point de vue strictement offensif – 76 en puissance de tirs -, Ashley Cole se dévoile ailleurs comme un joueur complet, capable de défendre parfaitement – 92 en tacles glissés, 89 en tacle debout et lucidité défensive, 88 en interceptions -, avec un coffre énorme – 94 en endurance -, de la vitesse – 91 en accélération, 88 en rapidité – et beaucoup de punch – 86 en agressivité -, tout autant qu'avec une qualité technique certaine – 86 en équilibre, 84 en conduite de balle, 82 en dribbles. De surcroît, l'ex-compagnon de la chanteuse Cheryl Tweedy a le style de jeu Lutte+, lui permettant de prendre facilement de vitesse son adversaire qui lui dispute le ballon au physique. Alors oui, le latéral gauche est très cher – 800K crédits -, mais si vous avez les moyens mais pas l'envie d'attendre 300K de plus pour avoir Roberto Carlos, Ashley Cole sera une satisfaction assurée.

9 – Andrew Robertson – 88 – Liverpool, Ecosse

Avec Andrew Robertson carte spéciale Trailblazers, on entre dans des catégories de prix déjà plus abordable, puisque l'Ecossais est actuellement évalué à 200K. Après un peu plus d'un mois de jeu, vous avez déjà eu la possibilité de les atteindre. Faut-il, cela dit, se pencher sur le latéral gauche de Liverpool ? Sa nationalité, que l'on retrouve très peu chez les excellents joueurs du jeu, le confine à des équipes spécialement dédiées à la Premier League – pour avoir du lien avec les autres membres du onze -, ce qui n'est pas un point positif pour le gaucher de 29 ans. Tout comme sa vitesse, correcte sans être renversante – 84 en rapidité, 88 en accélération -, et qui pourrait le mettre en difficulté face à des ailiers supersoniques. Par contre, Andrew Robertson est assez brillant dans beaucoup d'autres domaines : agressif (88) et monstrueux d'endurance (99 !), l'international aux 66 sélections est un centreur efficace (89), capable de scorer – 78 en puissance de tirs -, de faire des passes courtes précises (84) et de bien conduire la balle sur son aile (85). Calme (85) et réactif (87), le protégé de Jürgen Klopp maîtrise l'aspect défensif de son rôle, avec 85 en interceptions et en tacles debout. Pour son prix, on vous conseille les profils abordés plus loin dans notre top, mais Andrew Robertson demeure un très bon choix.

8 – John Arne Riise – 86 – Héros, Premier League, Norvège

Deuxième joueur le moins rapide de notre top 10 – 85 en vitesse, 80 en accélération -, John Arne Riise, qui se retrouve en 8e position pour cette raison et pour sa nationalité rare et donc restrictive, est néanmoins un élément hyper intéressant pour une équipe de Premier League dominante, qui joue très haut sur le terrain, avec un ou des latéraux qui participent constamment au jeu offensif. Capable d'enchaîner les allers-retours (89) et plutôt propre défensivement – 84 en tacles debout, 85 en tacles glissés -, le Norvégien pourra quand même souffrir sur les contres adverses parce que sa vitesse relative ne pourra rattraper des ailiers rapides. Si vous êtes prêts à prendre ce risque, pour environ 100K, vous pourrez avoir un brillant pied gauche, à l'aise sur les centre (88) et les coups-francs (87), avec une frappe de mule – 93 en puissance de tirs, 87 en tirs de loin -, et capable d'envoyer des reprises de volée en lucarne (86). Très honnête techniquement – 81 en dribbles, 84 en conduite de balle -, l'ancien Monégasque, affilé à la Premier League pour son illustre passage à Liverpool, intègre avec sa carte Héros première version le “Gullit Gang”, à savoir un nombre restreint de joueurs ayant au moins 80 dans tous les domaines statistiques – vitesse, tirs, passes, dribbles, défense et physique – et symbolisés dans les FIFA par le Néerlandais passé par l'AC Milan,. Mais les points faibles de John Arne Riise ne l'envoient pas plus haut dans notre top.

7 – Marcos Acuña – 88 – FC Séville, Argentine

Très similaire à John Arne Riise, dans son profil et jusque dans sa valeur marchande – 95K actuellement pour l'Argentin, soit 4K de moins que le Norvégien -, Marcos Acuña passe juste devant l'ex de l'AS Monaco dans notre top car, selon nous, le Sévillan est un peu meilleur dans certains domaines décisifs, qui ne sont pas la vitesse (81), ni l'accélération (82). Le champion du monde 2022 est en effet un défenseur plus compétent – 88 en tacles glissés et 87 en tacles debout, 84 en interceptions et en lucidité défensive -, ce qui donne un petit plus à son profil : l'ailier reconverti latéral peut être facilement intégré à une équipe plus défensive et jouant bas, quand John Arne Riise ne correspond pas à une telle philosophie de jeu – si vous jouez derrière, ne le prenez pas. Le gaucher est lui un bon défenseur mais également, à l'évidence, un offensif de bon niveau, excellent centreur (89) et passeur (87), capable de marquer en dehors de la surface – 86 en puissance de tirs, 84 en tirs de loin. Agile (86) et solide sur ses jambes – 93 en équilibre -, ce qui rend l'international de 32 ans hyper maniable avec le ballon dans les pieds, Marcos Acuña est en plus très capable d'en faire quelque chose – 87 en conduite de balle, 85 en dribbles. Et, pour finir, grâce a cette carte RTTK (Road To The Knockouts), les statistiques du DG s'amélioreront si le FC Séville performe en Ligue des Champions. Si vous croyez en la formation espagnole, prenez l'Argentin et patientez un peu pour le voir évoluer.

6 – Sonia Bompastor – 86 – Héroïne, D1 Arkema, France

Première Française de notre top 10 qui en compte 5 – on vous laisse deviner qui sont les quatre autres -, Sonia Bompastor, qui a fait son apparition en septembre dans le jeu phare de la franchise d'EA Sports, déboule sans crier gare dans EAFC 24 dans la peau d'une latérale de très haut niveau. Un peu moins rapide que la fine fleur au poste de DG – 88 en accélération, 86 en rapidité -, l'Heroïne, notée 86 dans sa première version alors que sa seconde, pas encore disponible dans le jeu, a 89 de général, a des statistiques particulièrement appréciables dans le domaine des passes : doté d'une bonne vision de jeu (83), l'ancien Lyonnaise et Parisienne est une bonne centreuse (86), habile sur le jeu long – 87 en passes longues – ou rapproché – 87 en passes courtes. Sonia Bompastor ajoute à sa panoplie offensive les qualités d'une joueuse techniquement habile – 88 en conduite de balle, 86 en dribbles -, en demeurant un élément à vocation défensive capable d'enfiler les buts comme des perles, dans le jeu – 87 en puissance de tirs, 83 en tirs de loin, 77 en finition – comme sur coup-franc (87). Et la défense, alors ? Tout va bien, merci, avec 86 en interceptions et en tacles debout, et 81 en lucidité défensive.

5 – Bixente Lizarazu – 88 – Héros, Bundesliga, France

Il va sans dire que si votre équipe est dominée par des joueurs de Bundesliga, Bixente Lizarazu, Héros affilié à ce championnat, s'impose comme le choix numéro 1 pour le couloir gauche. Dévoreur d'espace – 89 en accélération – à qui un peu de vitesse manque (85), le Tricolore ne devrait pas vous inscrire beaucoup de buts – note de 59 sur l'ensemble de ses notes de tirs -, mais pourrait devenir le meilleur passeur de votre équipe, grâce à sa qualité de centres (86) et de passes – 84 pour les courtes, 85 pour les longues. Solide sur ses appuis – 91 en équilibre -, le petit latéral passé par le Bayern Munich et Bordeaux, réactif (86) et sûr de sa conduite de balle (86), peut enchaîner les montées et les retours défensifs – 89 en endurance – pour malmener son vis-à-vis direct – 86 en agressivité -, avant de lui piquer le ballon de n'importe quelle façon – 87 en tacles glissés, 85 en interceptions, 83 en tacles debout, avec en plus le style de jeu Tacle glissé+, qui offre au Basque une maîtrise absolue du domaine. Le petit plus du champion du monde 1998 est sa nationalité, qui peut l'inscrire dans un très grand nombre de formations, puisque les Français, éparpillés dans beaucoup de championnat, ont la côte dans EAFC 24.

4 – Roberto Carlos – 90 – Icône, Brésil

Quel fan de football n'a pas été marqué par le Brésilien Roberto Carlos durant les années 90 et 2000 ? Si, dans la vraie vie, le joueur de l'Inter puis plus longuement du Real Madrid était un sacré latéral offensif qui n'était pas le plus grand des défenseurs, dans EAFC 24, où les notes des joueurs, actuels ou passés, sont parfois fidèles, parfois surévaluées, le prototype du latéral moderne casse tout sur son passage. Évidemment très rapide – 92 d'accélération, 90 de vitesse -, l'international aux 125 sélections détient, comme à l'époque de sa gloire, une puissance de frappe surhumaine (96), en plus du style de jeu Tir puissant+, avec la capacité de mettre un énorme effet dans la balle (96), sur coup-franc (96) comme dans le jeu – 94 en tirs de loin. Bon passeur – 83 en passes courtes, 82 en passes longues -, Roberto Carlos est aussi un super centreur (88). Brillant offensivement, donc, l'ex-latéral de désormais 50 ans, aux mollets surdimensionnés, se mue aussi en un sacré défenseur quand le jeu le demande : infatigable – 93 en endurance -, le Brésilien ne rate pas une interception (92), tout en maîtrisant comme un chef les tacles glissés (87) ou debout (85). Et sa faiblesse de la tête (79), peut-être due à sa taille – seulement 1,68 m -, est largement compensée par une bonne agressivité (85). Sa valeur marchande – plus d'un million de crédits ! – éjecte Roberto Carlos du podium de notre top 10, mais sa valeur sportive immense fixe le Brésilien à la 4ᵉ place. Quel pied ce doit être de jouer avec lui !

3 – Sakina Karchaoui – 87 – PSG, France

La carte noire de la joueuse du PSG, apparue fin septembre dans une Équipe de la semaine, est légèrement mensongère sur la valeur objective de la Tricolore de 27 ans. Sakina Karchaoui, qui semble être une latérale correcte en défense (81) et mauvaise d'un point de vue physique (67), est en réalité affectée par deux statistiques très faibles : 52 en force et 63 en jeu de tête. Ces deux notes baissent la moyenne générale des deux catégories citées, où la Française brille pourtant : très endurante (89), l'ancienne joueuse de Montpellier est honnête en termes d'agressivité (74) et de détente (74), mais est surtout une sacrée défenseuse, avec 84 en interceptions et 80 en conscience défensive, 86 en tacles debout et 81 en tacles glissés. Si l'internationale aux 62 sélections ne vous marquera aucun but, sauf surprise – 56 en finition, 66 en puissance de tirs -, cette dernière pourra par contre amener le danger en un instant – 93 en accélération -, en envoyant des centres parfaits (90) sans relâche – 89 en endurance -, du gauche, son pied fort, comme du droit – 4 étoiles sur 5 en mauvais pied – et en maîtrisant le ballon comme un ailier habile et dribbleur – 91 en agilité, 88 en conduites de balle et en dribbles, 86 en équilibre, 4 étoiles en gestes techniques. Capable de trouver la solution en attaque par la passe – 89 pour les courtes – ou par un positionnement malin – 83 en placement offensif -, Sakina Karchaoui s'impose comme une référence pour le poste de DG, avec une valeur marchande haute, mais toutefois pas inaccessible après un mois de jeu – 260 K actuellement. D'où le fait que la Française devance ceux qui la précédent.

2 – Théo Hernandez – 85 – AC Milan, France

Deuxième défenseur gauche le plus intéressant d'EAFC 24 selon nous, et premier sur un aspect strictement offensif, le frère de Lucas Hernandez est avant tout un contre-attaquant, comme ses notes le démontrent aisément. Jouissant d'une excellente vitesse (94), en plus d'une sacrée accélération (92), l'international français est capable de marquer – 83 en puissance de tir -, du pied gauche comme du droit – l'auteur de ces lignes, qui l'a dans son équipe UT, peut le confirmer ! -, comme d'adresser des centres précis (84) et des passes dosées (79). Pertinent sur les corners défensifs comme offensifs par sa taille (1,84 m) et ses statistiques – 90 en détente, 74 de la tête -, Théo Hernandez est un monstre d'endurance (90), agressif (82) et puissant (81). Si d'autres DG lui sont évidemment supérieurs, sa faible valeur – désormais autour de 50 K -, ses statistiques élevées et sa nationalité idéale pour intégrer un collectif le rendent absolument indispensable dans les premiers mois du jeu, avant d'acquérir après de fortes économies des latéraux un peu plus forts, mais bien plus chers, comme Bixente Lizarazu, Sakina Karchaoui carte noire, voire la légende Roberto Carlos.

1 – Ferland Mendy – 82 – Real Madrid, France

Qui d'autre que Ferland Mendy pour la place de numéro 1 de notre top 10 ? Carte or la plus chère du jeu au poste de DG – environ 80K crédits -, le Tricolore, qui a disparu de l'équipe de France depuis septembre 2022, ne s'est pas évaporé de l'esprit des gamers, d'autant plus qu'après environ un mois de jeu, le DG est désormais accessible financièrement. L'ancien Lyonnais, petit monstre depuis plusieurs éditions de FIFA, confirme cette année avec le nouvel opus d'EA Sports, avec des notes sobres, mais dont l'alliance permet d'accoucher d'un élément essentiel. Certes, le Madrilène est peut-être un peu trop anonyme d'un point de vue offensif – 64 sur ses différentes notes de tirs, 76 sur celles concernant les passes, 77 pour les dribbles -, mais reconnaissons que ce n'est pas pour ça qu'on le titularise à gauche. Meilleure option pour un latéral défensif, Ferland Mendy a la vitesse (92) et l'accélération (91) pour rattraper et gérer des ailiers rapides, comme pour occuper son couloir par des courses offensives tranchantes ; les deux pieds pour ne jamais être gêné dans la relance – 5 étoiles de mauvais pied, le Tricolore est donc aussi bon du gauche que du droit – ; l'endurance (91) pour répéter les efforts ; la détente (91) pour ne pas être pris à défaut dans les airs, et la force (84) et l'agressivité (82) pour dominer son adversaire. Sa technique offensive est étonnante – 4 étoiles en gestes techniques ! -, et celle défensive est raisonnable – 79 en tacles debouts, 78 en interceptions et tacles glissés -, en tout cas très suffisante pour bloquer efficacement un couloir durant 90 minutes. Moins fantaisiste et offensif que certains profils présentés plus haut, Ferland Mendy représente une valeur sûre si vous désirez avant tout ne pas prendre de but, et est notre choix numéro 1 en ce sens. Enfin, si vous avez les finances, essayez d'acquérir sa carte Centurions, notée 85 – soit 3 de plus que sa carte or à 82 -, dont la valeur marchande est de… 1,1 million de crédits, soit autant que l'Icône Roberto Carlos !

Le top 10 des DG dans EAFC 24

  • 1 – Ferland Mendy – 82 – Real Madrid, France
  • 2 – Théo Hernandez – 85 – AC Milan, France
  • 3 – Sakina Karchaoui – 87 – PSG, France
  • 4 – Roberto Carlos – 90 – Icône, Brésil
  • 5 – Bixente Lizarazu – 88 – Héros, Bundesliga, France
  • 6 – Sonia Bompastor – 86 – Héroïne, D1 Arkema, France
  • 7 – Marcos Acuña – 88 – FC Séville, Argentine
  • 8 – John Arne Riise – 86 – Héros, Premier League, Norvège
  • 9 – Andrew Robertson – 88 – Liverpool, Ecosse
  • 10 – Ashley Cole – 89 – Icône, Angleterre
Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.