Manchester City : pourquoi Haaland peut (quasiment) dire adieu au Ballon d’Or 2024

Troisième de son groupe derrière l'Espagne et l'Écosse lors de ces éliminatoires de l'Euro 2024, la Norvège va encore manquer une grande compétition internationale. 
Jusqu'à samedi soir, la Norvège d'Erling Haaland avait encore un infime espoir de se qualifier pour les barrages de l'Euro 2024 en Allemagne (14 juin-14 juillet). Malheureusement pour les Norvégiens, ils devaient pour cela compter sur un enchaînement de résultats favorables dans le groupe I mais la victoire de la Roumanie face à Israël (2-1) a mis fin aux derniers espoirs des joueurs de Stale Solbakken. Il s'agit forcément d'une nouvelle déception pour la Norvège, absente des grandes compétitions internationales depuis l’Euro 2000 aux Pays-Bas et en Belgique.

Un triste dernier match sans Haaland

La Norvège jouera un dernier match sans enjeu ce dimanche soir (20h45) contre l’Écosse à Glasgow. Légèrement touché au pied cette semaine, Erling Haaland a quitté le rassemblement de sa sélection pour rejoindre l'Angleterre. Le staff médical de Manchester City veut absolument le préserver au maximum avant le choc au sommet de la Premier League programmé samedi prochain contre Liverpool à l'Etihad Stadium.

Adieu le Ballon d'Or 2024 ?

Comme au Qatar lors du Mondial 2022, Haaland sera le grand absent de l'Euro 2024. Il s'agit d'ores et déjà d'une très mauvaise nouvelle pour le buteur de Manchester City qui n'a déjà plus aucune chance de remporter le Ballon d'Or 2024. A priori, le futur lauréat sera l'un des protagonistes les plus en vue du prochain Euro en Allemagne, même s'il est important de rappeler que la Copa America se jouera également en 2024. Sa dernière chance de l'emporter est de réaliser une saison exceptionnelle avec les Skyblues pour écarter ses concurrents directs comme le Français Kylian Mbappé. Ce dernier rêve d'emmener le PSG jusqu'au sommet en Ligue des Champions mais compte surtout sur un sacre de l'équipe de France en Allemagne pour remporter son premier Ballon d'Or.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !