PSG-Rennes : le penalty polémique fait réagir les Rennais

Contrarié par une bonne équipe rennaise, bien en place tout au long de la partie dimanche au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain devra se contenter d'un point quasi miraculeux lors de cette 23e journée de Ligue 1.

Le Stade Rennais a manqué une belle occasion de grimper à la 6e place lors de cette 23e journée de Ligue 1. Après six victoires consécutives en championnat (Clermont, Nice, Lyon, Montpellier, Le Havre et à nouveau Clermont), les joueurs de Julien Stéphan ont finalement été accrochés par le champion de France en titre après avoir mené pendant plus d'une heure. Gonflé à bloc grâce à l'ouverture du score sublime signée Amine Gouiri en première période (33e), les Bretons ont fini par craquer dans le temps additionnel.

Stéphan ne digère pas

Le PSG a arraché le match nul à la dernière seconde grâce à un penalty litigieux obtenu et transformé par Gonçalo Ramos, qui laisse forcément un goût amer aux Rennais. La décision de l’arbitre M.Dechepy, qui avait d’abord choisi de laisser jouer, a du mal à passer pour Julien Stéphan qui regrette l'appel de la VAR pour une supposée erreur manifeste. “C’est des penalties d'une grande équipe ça, ou dans certains stades, pas partout. Prendre ce penalty comme ça, à la fin… En plus, une décision euh… Après, il a bien joué le coup. Il a poussé. Quand on regarde le ralenti, il commence à tomber avant même le contact avec moi”, a confié le coach des Rouge et Noir au micro de Canal+.

Une colère contenue côté joueurs

Alors que Steve Mandanda et ses partenaires ont fait savoir leur mécontentement à l’arbitre au coup de sifflet final, le technicien rennais a rapidement invité ses joueurs à rentrer au vestiaire. Christopher Wooh n'a pas souhaité en rajouter devant les médias. “Je ne dirais rien dessus, c’est le coach qui l’a dit, ce n’est pas moi”, a lâché le défenseur camerounais avant l'analyse de son partenaire Baptiste Santamaria. “Il faut revoir les images. De ce que je vois, il n’y a pas grand-chose. Si l’arbitre dit qu’il y a penalty, il doit y avoir contact. C’est rageant, surtout dans le temps additionnel”, a-t-il confié sur Canal+.

 

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !