PSG : expulsé face à l’OM, Beraldo connaît sa sanction !

Dimanche soir, la recrue hivernale du Paris Saint-Germain Lucas Beraldo a été exclu par Benoit Bastien suite à une faute d'antijeu sur Pierre-Emerick Aubameyang. Le défenseur connaît désormais la durée de sa suspension.

Sous une pluie battante et en infériorité numérique pendant plus de 60 minutes, le PSG est tout de même reparti avec la victoire du stade Vélodrome grâce à des réalisations de Vitinha et Gonçalo Ramos en fin de rencontre. Peu avant le retour au vestiaire, c'est Lucas Beraldo qui avait dû quitter ses partenaires après que la VAR ait rappelé Benoit Bastien pour un potentiel carton rouge direct alors que l'arbitre de la rencontre avait opté, dans un premier temps, pour un simple avertissement.

Comme tous les mercredis, la commission de discipline de la LFP s'est réunie et le néo-international brésilien a écopé de deux matchs ferme. Il ratera donc la réception de Clermont le 6 avril ainsi que la réception de l'Olympique Lyonnais le 21 avril prochain.

Beraldo a disputé les 7 derniers matchs en tant que titulaire

Lucas Beraldo s'est rapidement imposé comme un titulaire dans l'esprit de Luis Enrique. Depuis qu'il a rejoint la France en provenance de São Paulo, il a disputé 14 matchs toutes compétitions confondues, dont 13 en tant que titulaire.

Il y a peu, Luis Enrique s'était montré bluffé par l'adaptation expresse du joueur de 20 ans. “On dirait que Lucas Beraldo sort du centre de formation, qu'il est Parisien. C'est fou la façon dont il s'est adapté. C'est formidable. Il a beaucoup de personnalité, beaucoup de qualités. Il s'adapte bien à notre idée de jeu. C'est généralement l'exception qui confirme la règle.

À noter que pour la réception de Lyon, le champion de France en titre sera également privé de Lucas Hernandez, qui a hérité de son 3ème carton jaune en moins de dix matchs de Ligue 1.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.