Real Madrid : “Comme une défaite”, un Merengue remonté après Manchester City !

Le Real Madrid a concédé le nul contre Manchester City, au Santiago Bernabeu, mardi soir. Le retour s’annonce compliqué en Angleterre et un joueur a carrément qualifié le résultat de « défaite ».

Mardi soir, la Ligue des Champions a donné lieu à un match de très haut niveau entre le Real Madrid et Manchester City (3-3). L’issue du match a longtemps été incertaine. Et les Citizens ont mené au score jusqu’à la 79e minute, moment auquel Federico Valverde a trouvé la faille pour égaliser et permettre à son équipe d’éviter un revers.

Après la rencontre, le milieu de terrain n’en était pas pour autant satisfait. L’international uruguayen (56 sélections, 6 buts) a confié sa déception aux médias : « Ce match nul ressemble à une défaite pour nous, nous voulions gagner », a-t-il lâché, traduisant l’exigence qui règne au sein du vestiaire de Carlo Ancelotti.

Déjà 247 matchs avec le Real Madrid

Les médias ont depuis rappelé que le Real Madrid ne s’était jamais imposé sur le terrain de l’Etihad Stadium. La saison passée, les Citizens avaient également obtenu le nul au stade Bernabeu, avant de dominer largement leur adversaire à domicile (4-0). Les hommes de Pep Guardiola savent néanmoins qu’il ne faudra toutefois pas se relâcher, sous peine de connaître une désillusion.

Âgé de 25 ans, Federico Valverde gagne pour sa part progressivement en expérience et s’impose comme l’un des leaders du vestiaire. Il faut rappeler que le natif de Montevideo évolue sous la tunique blanche depuis l’été 2018. Il est aujourd’hui un titulaire incontestable de l’équipe merengue, Ancelotti appréciant particulièrement sa polyvalence. Cette saison, le joueur a participé à 43 matchs, toutes compétitions confondues, pour 2 buts et 8 passes décisives. Depuis son arrivée, le bilan atteint 247 apparitions, pour 20 buts et 23 passes décisives.

Pour rappel, le match retour est programmé mercredi 17 avril. Et bien que le Real Madrid doive vaincre le signe indien, bien connaisseur est celui qui saurait dire qui va le remporter.

Jordan B
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.