Mercato - Juventus : grosse surprise pour l’avenir de Rabiot ?

Adrien Rabiot, en fin de contrat avec la Juventus cet été, ne s'est toujours pas quel sera son club la saison prochaine.

Arrivé dans le club italien en 2019, en provenance du Paris Saint-Germain, le milieu tricolore a mis plusieurs années à devenir indispensable aux Bianconeri. Cette saison, le Tricolore, qui porte parfois le brassard de capitaine, réalise une saison pleine sportivement – 27 rencontres jouées, 4 buts, 3 passes décisives -, malgré la pression liée à son avenir.

Selon les informations relayées sur X – anciennement Twitter – par le journaliste Nicolo Shira, l'avenir de l'international aux 43 sélections est “incertain” à la Juve. Le salaire du Français, “élevé” – 8 millions d'euros par an -, refroidit la direction, alors qu'aucun accord n'a été trouvée entre les deux parties pour une prolongation. Et si Adrien Rabiot est un joueur “indispensable” pour Massimiliano Allegri, le futur successeur du coach, Thiago Motta, ne le considère pas comme un élément “crucial” de son projet. D'où un départ à envisager sérieusement.

Rabiot en Turquie ?

Or, selon les informations de Fotomaç, un nouveau club est entré dans la danse pour l'ex-Parisien : Galatasaray. La formation stambouliote, qui compte l'Argentin Mauro Icardi dans ses rangs, espère faire un coup à la Wesley Sneijder. En 2013, le Néerlandais avait quitté l'Inter pour Galatasaray, avant de rejoindre l'OGC Nice, en 2017.

Adrien Rabiot, qui n'a pas l'intention de revenir au PSG, ne semble actuellement proche d'aucun club en particulier, malgré des intérêts espagnols – FC Barcelone -, allemands – Bayern Munich – ou anglais – Liverpool. Reste que les trois formations citées n'ont manifestement pas entamé des discussions avec l'entourage du milieu, ou ne l'ont pas encore convaincu. Le club turc ne part en tout cas pas favori sur le dossier, le Français pouvant viser un championnat bien plus prestigieux.

La situation de l'ancien Parisien reste donc la même : la fin de son contrat se rapproche, et celle de son aventure à la Juventus aussi.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.