La réaction express du PSG au clash Mbappé-Al-Khelaïfi !

En marge de la cérémonie des Trophées UNFP ce lundi soir, nos confrères du Parisien ont révélé qu'un gros clash aurait éclaté entre Kylian Mbappé et Nasser Al-Khelaïfi à une heure du coup d'envoi contre Toulouse dimanche soir. Un porte-parole du Paris Saint-Germain a réagi dans la foulée.

Ce n'est pas un secret, les relations sont glaciales entre Kylian Mbappé et son président pour encore quelques semaines, Nasser Al-Khelaïfi. Lorsque le Bondynois a annoncé sur ses réseaux sociaux qu'il quittait le PSG dans une vidéo de plusieurs minutes, il n'a pas mentionné une seule fois NAK dans ses remerciements. Un “oubli” qui n'est évidemment pas passé inaperçu auprès des observateurs, mais également du dirigeant lui-même, qui a voulu s'en expliquer directement avec son joueur en marge du duel face à Toulouse dimanche.

Selon les informations du Parisien, cette discussion aurait très vite tourné au vinaigre et le ton serait monté entre les deux hommes. “Les murs ont tremblé” a expliqué un témoin au média qui rapporte les faits. L'échauffement des joueurs aurait même été retardé de quelques minutes. Dans la foulée, un porte-parole du club a, sans surprise, démenti ces informations auprès de RMC.

“Aucun différend entre le joueur et le président”

Il est navrant de voir de fausses nouvelles circuler ce soir, explique le porte-parole. Il n’y a eu aucun différend entre le joueur et le président. Ils se sont régulièrement rencontrés avant les matchs pour finaliser les modalités de départ en fin de saison. Chaque rencontre a été constructive et respectueuse, y compris avant le match d’hier soir.

Ce dernier met en avant une simple “explication“, sans la moindre tension. Il ne serait en tout cas pas surprenant que Kylian Mbappé et Nasser Al-Khelaïfi aient eu une dispute. Pour rappel, aucun hommage n'a été rendu au capitaine de l'équipe de France pour son dernier match au Parc des Princes.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.