Trophées UNFP : en pleine cérémonie, Mbappé envoie une pique au PSG !

Les adieux de Kylian Mbappé avec le Paris Saint-Germain prennent décidément une tournure très inattendue, comme en atteste la dernière sortie du futur joueur du Real Madrid ce lundi en marge de son titre de meilleur joueur de Ligue 1 décerné lors des Trophées UNFP.

Alors que des rumeurs faisaient état d'une altercation survenue dimanche avec le président Nasser Al-Khelaïfi, qu'il avait zappé dans son message d'adieux, ce qui n'a pas manqué de faire jaser, l'attaquant avait pourtant pris soin cette fois d'adresser dans son discours une pensée à son président. Sauf que la suite a été moins politiquement correcte. Alors que le présentateur Thibault Le Rol lui demandait s'il a été surpris par le fait de ne pas être remplacé dimanche en fin de match face à Toulouse (1-3) afin de recevoir une standing ovation pour sa dernière au Parc des Princes, le capitaine des Bleus a dégoupillé !

“Je ne suis plus surpris de rien”

Je ne suis plus surpris de rien“, a ainsi lâché le champion du monde 2018 dans ce qui ressemble fort à une pique faisant référence à son traitement des derniers mois dans la capitale. Mbappé a toutefois tenu à épargner son entraîneur Luis Enrique, qu'il a remercié bien que le technicien l'ait régulièrement envoyé sur le banc depuis que son départ libre en fin de saison est acquis. “Le coach m'a donné l'opportunité de jouer à domicile. Je veux lui dire merci, parce que je sais que ce n'était pas facile. J'ai essayé de profiter de chaque instant, dans ce stade qui va me manquer. C'est un public très exigeant, mais qui ne demande qu'à t'aimer. C'était un plaisir de jouer au Parc. C'est un lieu unique et le PSG est un club unique“, a conclu l'ancien Monégasque de manière plus diplomate. Reste cette petite phrase qui n'a pas fini de faire parler…

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.