France-Belgique : la tension monte entre Saliba et Faes !

La France va retrouver la Belgique ce lundi (18h), dans le cadre des huitièmes de finale de l'Euro 2024. Et la tension monte déjà entre les deux formations.

Le Belge Timothy Castagne a confié devant les médias que le match contre l'équipe de France n'était “pAurélien Tchouaméni William Saliba Dayot Upamecano Equipe de Franceas une revanche” alors qu'un passif entre les deux sélections existe. Le latéral estime que la Belgique “devra travailler sur certains points dont la vitesse des Français” mais l'équipe belge saura leur “faire mal, car ils laisseront des espaces”. Et le duo Kevin De Bruyne-Romelu Lukaku pourrait faire “des dégâts”.

Le défenseur Wous Faet a lui décrit les Bleus en apparaissant serein : “C‘est une équipe avec beaucoup de stars, une grosse affiche. Il faudra être à 100 % si on veut être compétitifs. On n'a pas peur. Je ne pense pas que les Français ont joué leur meilleur foot jusque-là, mais ça ne veut rien dire avant le huitième. On peut faire mal à n'importe qui. On est pas mal en défense”.

Saliba lance un avertissement

En réponse à l'absence de peur des Belges, William Saliba, titulaire avec les Bleus depuis le début de la compétition, n'y est pas allé par quatre chemins : “Nous non plus on n’a pas peur de la Belgique, on n'a peur de personne. S’il (Wous Faet) a dit qu’il n’avait pas peur de nous, tant mieux pour lui. On verra lundi”. Une réponse en forme d'avertissement.

Le défenseur d'Arsenal n'a cela dit pas manqué de louer les forces des Belges, comme Didier Deschamps, en affirmant que la France serait à 100 % : “Bien sûr qu’on est prêts à gagner, de toute façon, on n'a pas le choix, si on perd on rentre chez nous. On sait que ça ne va pas être facile, c'est une équipe très bonne avec de très grands joueurs.”

Rendez-vous lundi pour la bataille sur le terrain.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.