OL : le top 5 des joueurs à recruter cet été

Qualifié in extremis pour la Ligue Europa la saison prochaine, l’Olympique Lyonnais devra réaliser un mercato conséquent pour combler les manques d’un effectif déséquilibré. Grâce à l’argent de la qualification européenne, certaines ventes inévitables ainsi que la générosité de John Textor, les Gones devraient disposer d’une marge de manœuvre relativement large sur le marché des transferts.

Alors la rédaction de Top Mercato s'est réunie afin de proposer cinq noms aux profils bien différents pour étoffer l’effectif de l’OL. Des pistes crédibles, d'autres plus compliquées, voici notre sélection ! À noter que Moussa Niakhaté et Thiago Almada ne sont pas éligibles pour cette liste sachant qu’ils rejoindront l’OL dès cet été pour le Sénégalais ainsi que l’hiver prochain pour l’Argentin, en plus de Saïd Benrahma et Orel Mangala officiellement lyonnais après que leurs options d'achat aient été levées.

Raphaël Varane (31 ans, libre, défenseur central)

Libre depuis son départ de Manchester United, Raphaël Varane semble privilégier un retour en France, proche des siens. Avec son salaire très élevé, l’OL représente aujourd'hui l’une des seules destinations plausibles en Ligue 1. Alors que Niakhaté, gaucher, a signé, les Lyonnais pourraient avoir intérêt à recruter un axe droit de qualité pour l’épauler. Avec Adryelson, Dejan Lovren, Sinaly Diomandé ou encore Jake O’Brien, l’effectif ne parait pour le moment pas particulièrement dense qualitativement à ce poste.

Pas spécialement impressionnant à la relance, ce qui pourrait faire défaut dans l’idée d’une charnière Varane-Niakhaté, le Français a toutefois démontré en finale de la FA Cup face à Manchester City (2-1) en mai dernier qu’il était encore l’un des meilleurs défenseurs de surface du monde. Au sein d’un groupe lyonnais qui tend à se rajeunir de plus en plus, pouvoir compter sur l'expérience et la qualité d’un tel joueur serait une denrée non négligeable. D’autant plus que, à tout juste 31 ans, Varane devrait encore pouvoir offrir plusieurs années de très haut niveau.

Raphaël Varane Manchester United MU
Crédits photo : IconSport

Maxim De Cuyper (23 ans, FC Bruges, latéral gauche)

Jeune latéral gauche belge, Maxim De Cuyper pourrait symboliser le futur de l’effectif lyonnais à ce poste. Alors que Nicolas Tagliafico (31 ans) représente le seul défenseur gauche de l’effectif, il semblerait que le moment soit opportun pour penser à sa succession. Sélectionné par Domenico Tedesco pour l’Euro mais jamais rentré en jeu avec les Diables, Maxim De Cuyper a inscrit 5 buts et délivré 15 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison avec Bruges. Évalué à 9 millions par Transfermarkt – même s’il pourrait en valoir un peu plus –, le Belge dispose d’une palette très large en plus de pouvoir jouer à droite. 

Sur la dernière année civile en Europe, il est dans le pourcentage le plus élevé des défenseurs latéraux qui provoquent le plus d’actions menant à un tir (4 par match en moyenne). De la même manière, seuls 1% des latéraux réalisent plus de passes progressives que lui et seuls 9% ont parcouru plus de mètres balle au pied que lui. Dans un système aussi mobile et offensif que celui de Pierre Sage, le Belge pourrait trouver peu à peu sa place. À noter que les bonnes relations lyonnaises avec le football belge pourraient en plus potentiellement faciliter le transfert.

Manu Koné (23 ans, Borussia Mönchengladbach, milieu central)

Sa côte a longtemps été très haute, elle semble aujourd’hui légèrement redescendue. Manu Koné, en fin de contrat en 2026 avec le Borussia Mönchengladbach pourrait représenter une opportunité intéressante pour l’OL. Elle permettrait à Pierre Sage d’étoffer son milieu et d’enfin trouver le dernier maillon aux côtés de Maxence Caqueret – qui connaît bien Koné grâce à l'équipe de France espoirs – et de Nemanja Matic, en plus de permettre au joueur de revenir en France et donc de se montrer un peu plus. 

Après 22 matches de Bundesliga et une saison tronquée par quelques blessures légères, le Français, évalué à 20 millions d’euros, pourrait être atteignable financièrement pour les Lyonnais. D’autant plus que le Borussia, 14e et à la la lutte pour le maintien cette saison, ne jouera pas de coupe d’Europe l’an prochain et semble être dans une période difficile sportivement.

Manu Koné, Borussia Mönchengladbach
Crédits photo : IconSport

Muhammed Cham (23 ans, Clermont Foot, milieu offensif)

Relégué en Ligue 2 avec Clermont, Muhammed Cham, auteur de 8 buts et 4 passes décisives en 33 matches de Ligue 1 cette saison, pourrait représenter une alternative alléchante pour bon nombre de clubs. Parce qu’il descend, qu’il a prouvé qu’il avait le niveau pour rester dans l’élite et que son prix ne devrait pas dépasser les 6 millions d’euros, le milieu offensif autrichien est une piste à considérer.

Avec le probable départ de Rayan Cherki, l’OL ne comptera plus aucun milieu offensif créatif dans ses rangs. Alors que Pierre Sage apprécie le 4-2-3-1 et que Cham, milieu offensif gaucher, peut aussi jouer à droite, l’opportunité qui mène au Clermontois semble pertinente grâce à son profil unique, sa qualité technique, ainsi que son prix accessible. De plus, il ne devrait pas avoir des prétentions salariales trop élevées tout en acceptant, dans un premier temps, d’être dans la rotation.

Georges Mikautadze (23 ans, FC Metz, attaquant)

La logique voudrait qu’Alexandre Lacazette, illustre buteur de l’OL et Lyonnais de naissance, soit remplacé par Georges Mikautadze, lui aussi formidable buteur et né à Lyon. Formé chez les Gones entre 2008 et 2015, le Géorgien a finalement éclos à Metz, avant d'exploser cet été à l’Euro. Si son prix pourrait rapidement atteindre les 20 millions d’euros, Mikautadze représente le profil idéal pour prendre la place d’un Lacazette qui devrait vivre sa dernière saison sur les bords du Rhône.

À l’aise dans les petits espaces, capable d’éliminer, de se connecter avec ses partenaires, d’être efficace dans la surface adverse… Le Messin, plus que dans son identité, dispose du profil idéal pour s’intégrer dans le collectif lyonnais. Si le temps de jeu devra d’abord être partagé – ou associé ? – entre Lacazette et Mikautadze, l’OL pourrait regretter de ne pas se jeter sur un attaquant francophone, formé à Lyon, qui connaît le Championnat et qui ne cesse de progresser ces derniers mois. Sachant que l’été 2025 sera forcément synonyme de recherche d’attaquant, l’idée d’anticiper pourrait être pertinente même si la concurrence s'annonce rude, Monaco et Lens ayant une longueur d'avance dans le dossier.

Georges Mikautadze, Géorgie
Crédits photo : Icon Sport

Si certains profils ne sont pas aisément accessibles et qu’il faudra attendre de voir qui partira pour se projeter sur qui arrivera, l’Olympique Lyonnais aura fort à faire pour étoffer son effectif. Après une sixième place miraculeuse dans une saison longtemps catastrophique, l’activité lyonnaise sur le marché des transferts est attendue afin de replacer le club là où il devrait être, à savoir tout en haut du Championnat de France.

Matthias Ribeiro
Journaliste passionné par le jeu et la tactique passé par So Foot, Coparena et L'Équipe.