Nice-OM : Estrosi accuse Longoria, Sampaoli et Payet

Christian Estrosi a clairement pris parti, concernant les événements qui ont provoqué l’arrêt du match Nice-OM. Il considère que Pablo Longoria a affiché un mauvais comportement, en tribune présidentielle.

Christian Estrosi, José Cobos, Nice-OM

Dans les colonnes de Nice-Matin, le maire de Nice a qualifié le comportement du président de l’OM d’ « inqualifiable », durant le match de dimanche. Il a détaillé : « J’ai entendu de la part du président de l’OM : des invectives à l’égard de l’arbitre, de nos joueurs, des invectives que nous pouvions prendre pour nous-mêmes, des hurlements permanents ; une attitude agressive, violente, détestable. » Il s’en est aussi pris à Jorge Sampaoli : « Vers la fin du match, nous avons senti une sorte de montée dans les tours avec, en bas, un coach qui semblait pousser ses joueurs à la provocation permanente. »

“Payet a mis le feu aux poudres”

Et de poursuivre sur Longoria : « Le président de l’OM s’est comporté comme personne n’a le droit de le faire dans une tribune présidentielle. Il avait même des gestes et des mots extrêmement violents et d’une vulgarité inqualifiable. Y compris à l’égard de l’épouse du président Rivère. Avant de provoquer, en bas, disons-le, un début de bagarre. » Il a aussi jugé que les joueurs de l’OM avait eu « un comportement inadmissible » et que c’est la réaction de Dimitri Payet « qui a mis le feu aux poudres ».

Pour rappel, la tribune niçoise qui a envahi le terrain est déjà fermée pour quatre matchs. Les sanctions pourraient être très lourdes pour l’OGC Nice et les supporters concernés, ainsi que pour certains joueurs marseillais.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)