OM : Cardoze juge les premières sanctions de la LFP

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel a communiqué jeudi ses premières décisions après les débordements de fin de match entre Angers et Marseille (0-0, 7e journée de Ligue 1), mercredi dernier au stade Raymond Kopa.

Jacques Cardoze, OM

Dans l’attente de sentences définitives, la LFP a pris deux mesures à titre conservatoire, à savoir le fermeture d’une tribune de l’enceinte du SCO et la fermeture de la tribune visiteurs pour les supporters phocéens.

Par la voix de son directeur de la communication Jacques Cardoze, interrogé par le quotidien L’Equipe, le club des Bouches-du-Rhône a donné sa réaction. Très remonté après les incidents, le dirigeant s’est dit satisfait des premières sanctions prononcées. « C’est une décision logique, au regard des événements. Au vu du caractère répétitif des incidents, on a besoin d’une réponse commune. Deux axes nous paraissent pertinents : l’individualisation des interdictions de stade, et la responsabilisation de l’organisateur du match, qui doit être sanctionné en priorité. »