Vente OM : un journaliste anglais balance ses vérités sur l’intérêt du PIF

Ben Jacobs s’est exprimé sur les rumeurs rapportant l’intérêt du Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite pour l’OM. Elles ne seraient pas fondées. Il a en revanche révélé que le PIF s’était penché sur les Girondins de Bordeaux.

Stade Orange Vélodrome

Sur Twitter, le journaliste a fait le point sur le possible rachat de l’Inter Milan ou de l’OM par le PIF : “Le propriétaire de Newcastle, Amanda Staveley, confirme que le PIF a eu des entretiens avec les clubs de Milan et de Bordeaux. Elle qualifie la structure de la Serie A de “gâchis” et affirme que le PIF ne regarde plus l’Inter Milan. Ceci est cohérent avec mon information de la semaine dernière, selon laquelle le PIF n’a jamais eu aucune discussion nouvelle ou avancée avec l’Inter Milan depuis septembre (essentiellement, avant la confirmation de la prise de contrôle de Newcastle). Cela ne me surprendrait pas qu’un accord commercial sur le thème de l’Arabie Saoudite ait lieu en Italie autour du plan Vision 2030 et de la nouvelle compagnie aérienne saoudienne. Mais je pense que l’idée que le PIF possèdera bientôt l’Inter a été dissipée. Certes, vous ne vous attendriez pas à ce que Staveley l’alimente. Mais la vérité est que les mêmes obstacles empêchent d’arriver à un accord (même avant Newcastle) : prix, dette, structure, stade (malgré les progrès)”, a-t-il indiqué. Il a aussi adressé un post spécifique aux Marseillais, très actifs sur le réseau social : «Les fans de l’OM ne seront pas ravis d’apprendre que Bordeaux a été cité. Mais le PIF n’a jamais sérieusement envisagé Marseille, malgré les rumeurs de longue date qui affirment le contraire.”

Stade Orange Vélodrome

Des informations qui confirment la tendance selon laquelle Frank McCourt paraît vouloir s’inscrire sur la durée. Elles contredisent en revanche totalement les déclarations de Thibaud Vézirian, lequel a encore annoncé la prochaine officialisation, il y a quelques jours.