OM : Cardoze dénonce “une décision décevante voire humiliante”

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel a communiqué mercredi ses sanctions après les débordements pendant la rencontre entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille (14e journée de Ligue 1), le 21 novembre dernier au Groupama Stadium.

Jacques Cardoze, OM

Trois décisions ont été prises par la LFP : le retrait d’un point au classement à l’Olympique Lyonnais, le fait de rejouer la rencontre à huis clos au Groupama Stadium et un huis clos total de deux matchs contre le club rhodanien. Si les Gones ont qualifié d’injustes les sentences prononcées, le club des Bouches-du-Rhône a en revanche regretté des décisions pas assez sévères pour l’Olympique Lyonnais. C’est ce qu’a indiqué Jacques Cardoze, le directeur de la communication du club phocéen, sur le plateau de la chaîne L’Equipe.

“C’est une décision décevante voire humiliante pour les joueurs. À Nice, c’est un joueur qui a été touché par les supporters. C’est inacceptable. La même chose s’est reproduite à Lyon, dans des conditions différentes. On a deux faits à peu près identiques et une décision à peu près identique. Dans les deux cas, il y a un point ferme en moins et le match à rejouer. Je pose une question très simple. Que se passe-t-il si les joueurs de l’Olympique de Marseille reçoivent 20 bouteilles sur l’ensemble de la saison ? Va-t-on rejouer 20 matchs ? (…) Seule la victoire sur tapis vert permet de calmer l’ensemble des supporters. C’est une question de sécurité. C’est ce qu’on a toujours réclamé. Le président Longoria demande une grille de lecture, de sanctions qui doit être définie par les instances. On se réserve le droit de faire appel.”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)