Bordeaux : Triaud mettait de vraies gifles, explique Laborde

Gaëtan Laborde (27 ans) s’est remémoré ses débuts à Bordeaux. Jean-Louis Triaud, alors président des Girondins, l’avait choqué en distribuant de vraies gifles aux joueurs, après une série de défaites.

Gaëtan Laborde, match SRFC Stade Rennais-OL Olympique Lyonnais

Au micro de RMC Sport, l’attaquant du Stade Rennais s’est souvenu de la méthode étonnante de Jean-Louis Triaud, à Bordeaux, pour remotiver ses joueurs. L’ancien président des Girondins n’hésitait pas à distribuer de vraies gifles aux joueurs, dans le vestiaire : “C’était ma première année à Bordeaux en pro. On était en Corse avec le président Triaud et on n’était pas sur une très bonne série. Un jour, il rentre dans le vestiaire, et il commence à gifler tous les joueurs, des petites gifles !”, a-t-il expliqué dans l’émission Le Vestiaire.

“Quand on gagnait, il nous offrait des caisses de vin”

Cela n’était apparemment pas une habitude. “Je me suis dit : “c’est ça un vestiaire de pro ?” Moi j’étais tout jeune à l’époque. Et je le vois rentrer et bam, gifle ! Et des vraies hein, ça claquait ! Après il a parlé, il a fait un discours, et il s’est barré. Personne n’a parlé. Ça a surpris tout le monde, quasiment tous les anciens en ont eu pour leur compte”, a-t-il poursuivi. Et de conclure : “Quand on gagnait, il nous offrait des caisses de vin. Il était généreux. Mais c’était un vrai supporter, du coup quand il perdait il était aussi énervé qu’un supporter. Mais il est super attachant.”

Jean-Louis Triaud a tenu la fonction de président des Girondins de Bordeaux entre 1996 et 2017.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)