La vente prend trop de temps, Chelsea menacé de faillite ?

Roman Abramovitch craindrait de ne pas parvenir à vendre Chelsea suffisamment vite pour éviter sa faillite. L’avenir des Blues est plus que jamais menacé.

Le temps presse concernant la vente de Chelsea. Fermement sanctionné le 10 mars en raison de la proximité entre Roman Abramovitch et Vladimir Poutine, le club londonien est dans une situation financière alarmante. Le milliardaire russe a procédé à un prêt de 1,5 milliard d’euros par la maison mère Fordstam Limited pour subvenir à ses besoins, mais la somme pourrait être bientôt gelée par le gouvernement. Des questions se posent ainsi sur l’avenir du club.

Chelsea a été mis en vente il y a deux mois et les négociations sont proches d'aboutir. Pour autant, la transaction est maintenant liée à la volonté du gouvernement de délivrer une licence spéciale. Or les instances anglaises tiennent à s’assurer que l’oligarque ne percevra aucune somme. Le Russe ne bénéficiera d'aucune indulgence : il pourrait perdre 4 milliards d’euros dans cette histoire (les 1,5 milliard prêtés et les 2,5 milliards de la vente). Les montants récoltés par la vente sont destinés à aller dans les caisses d’une fondation caritative visant à aider les victimes de la guerre en Ukraine. Le temps presse d'autant plus que la licence actuelle de Chelsea expire le 31 mai : si elle n’est pas prolongée avec la licence spéciale (et que la vente n'a pas eu lieu), le club sera en faillite. Par la suite, la Premier League se réunira le 8 juin et le club londonien risque de ne pas être intégré pour la prochaine édition du championnat anglais.

Sky Sports estime malgré tout qu’il est peu probable que le gouvernement ne laisse pas une chance à la formation londonienne (en prolongeant la licence). Mais cela ne résoudrait qu’une partie de l’équation, puisque la Premier League pourrait quand même décider d’écarter le club en raison des doutes sur son futur : le nouveau propriétaire doit rapidement arriver pour les dissiper. Pour rappel, le consortium dirigé par Todd Boehly tient pour l’instant la corde pour obtenir le rachat des Blues. Il serait disposé à injecter 1,18 milliard d’euros rapidement pour lui permettre d’assurer son train de vie et réaménager Stamford Bridge. L'offre de Sir Jim Ratcliffe a quant à elle été rejetée.

L’avenir de Chelsea se jouera donc ces prochaines jours. En attendant, les joueurs de Thomas Tuchel vont tenter de rester concentrés pour garder la 3e place, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)