Pronostic Ligue 1 : les meilleures cotes et conseils pour la saison 2022/23

Nos derniers articles pronostics sur les matchs de Ligue 1 à venir

Pronostic Ligue 1 : les cotes pour le titre de champion de France 2022/23

Après avoir cédé sa couronne à Lille en 2021, le Paris Saint-Germain a repris son bien et décroché son 10e titre de champion de France en mai dernier. Sans surprise, le club de la capitale fera figure d’immense favori à sa succession en 2022/23. Très loin derrière, c'est l'Olympique de Marseille, 2e la saison passée, qui bénéficie de la 2e cote la plus basse, avec une toute petite avance sur Lyon. Les cotes des bookmakers sont très parlantes et vous aideront à établir vos pronostics Ligue 1.

Les meilleures cotes pour le titre de Ligue 1

  • Paris SG : cote de 1.10
  • Marseille : cote de 12
  • Lyon : cote de 15
  • Monaco : cote de 21
  • Rennes : cote de 26
  • Nice : cote de 41
  • Lille : cote de 81
  • Lens : cote de 151
  • Strasbourg : cote de 151
  • Nantes : cote de 251

Ces cotes pronostic Ligue 1 sont celles proposées par Unibet et elles ont pu évoluer depuis la publication de l’article.

je parie sur unibet >

Pronostic Ligue 1 : qu’attendre de la saison 2022/2023 ?

Avant de parier et de faire ses pronostics Ligue 1, il est important de bien connaître les enjeux de la nouvelle saison. Lors du dernier exercice, le Paris Saint-Germain a très vite assommé la concurrence et n’a jamais été inquiété, c’est pourquoi le club de la capitale a très logiquement décroché son 10e titre de champion de France à 5 journées de la fin. Les hommes de Mauricio Pochettino, remplacé durant l’été par Christophe Galtier, n’ont pas toujours brillé, mais ils ont pu compter sur un Kylian Mbappé dans une forme du tonnerre qui est parvenu à les tirer à plusieurs reprises de situations compromises. Souvent, les Parisiens ont d’ailleurs attendu les dernières minutes du match pour appuyer sur l’accélérateur et faire la différence. Cette saison, les attentes seront tout de même plus élevées concernant un Lionel Messi trop discret pour sa première saison en France.

Si l’identité du futur champion ne fait guère de doutes, en revanche on devrait assister à une lutte plus ouverte que jamais pour le podium ! Parvenu à décrocher la 2e place sur le fil la saison passée, l’OM se veut ambitieux cet été mais a perdu deux cadres avec William Saliba et Boubacar Kamara. Le départ inattendu de l’entraîneur Jorge Sampaoli, remplacé par Igor Tudor, contribue aussi à entretenir un certain flou. Le mercato commence toutefois à prendre une tournure intéressante avec l’arrivée de Jonathan Clauss. Il faudra tout de même voir si les Phocéens parviennent cette fois à conjuguer leur campagne en Ligue des Champions avec le championnat, ce qui n’avait pas été le cas il y a deux ans.

Monaco et Lyon affichent leurs ambitions

3e du dernier exercice après une folle remontée en seconde partie de championnat avec une série de neuf victoires consécutives, Monaco s’apprête quant à lui à débuter une saison marathon en raison de sa participation au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions. L’an passé, le club princier a longtemps payé cette entame épuisante et peiné en Ligue 1. Cette fois, les hommes de Philippe Clement jurent avoir retenu la leçon. Malgré le départ de leur taulier de l’entrejeu Aurélien Tchouaméni, acheté 100 millions d’euros par le Real Madrid, l’ASM se veut ambitieuse, comme en atteste la signature de l’ailier Takumi Minamino en provenance de Liverpool ou encore de l’international suisse Breel Embolo, soit deux recrues qui renforcent un secteur offensif déjà bien fourni.

Après trois saisons très décevantes, l’Olympique Lyonnais, seulement 8e du dernier exercice, compte bien se mêler à nouveau à la lutte pour le podium. Pour ce faire, grâce aux nouveaux moyens financiers du futur propriétaire John Textor, les Gones ont sorti le grand jeu en rapatriant Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso. Même si des joueurs majeurs comme Lucas Paqueta sont encore susceptibles de partir d’ici à la fin du mercato, l’OL s’affirme comme un sérieux candidat au podium, d’autant qu’il aura l’avantage de ne pas disputer de coupe d’Europe cette saison.

Rennes, Nice et Strasbourg en embuscade

Il faudra aussi compter sur Rennes, très performant ces dernières saisons et qui a échoué d’un rien au pied du podium la saison passée. Par cycle, les Bretons ont connu des périodes très intéressantes au cours des derniers mois et largement prouvé qu’ils sont capables de lutter avec les meilleurs. Le patron de la défense, Nayed Aguerd, a toutefois été vendu à West Ham, et il n’est pas exclu que le passeur Benjamin Bourigeaud et l’attaquant Martin Terrier prennent aussi la poudre d’escampette, mais le SRFC a prouvé ces dernières années sa capacité à remplacer ses cadres. Pour l’heure, l’absence de renfort en défense centrale reste toutefois préoccupant mais le mercato n’est pas terminé.

Toujours dans la catégorie des candidats au podium, il faut citer l’ambitieux Nice, qui était 2e la saison dernière à mi-parcours avant de lâcher des points sur la phase retour en raison d’une cassure grandissante avec Galtier, finalement parti au PSG. Pour l’heure, les Aiglons n’ont pas trop fait parler d’eux sur ce mercato, mais cela devrait changer, l’entraîneur Lucien Favre, revenu au club, ambitionnant notamment de relancer l’attaquant Marcus Thuram. Dans la même catégorie, on retrouve Strasbourg, lui aussi un temps présent sur le podium au printemps dernier. A l’image d’Alexander Djiku et de Ludovic Ajorque, les Alsaciens risquent de perdre plusieurs cadres mais les hommes de Julien Stéphan peuvent espérer continuer à jouer les trouble-fêtes s’ils poursuivent sur leur lancée.

Lille, Lens, Nantes à la lutte pour l’Europe

Difficile en revanche de classer Lille. Champions de France déchus, les Dogues ont beaucoup déçu la saison passée. L’arrivée de Paulo Fonseca sur le banc et le recrutement de quelques paris intéressants comme Rémy Cabella et Mohamed Bayo pourraient cependant permettre au LOSC de retrouver un niveau plus conformer à ses ambitions, surtout sans coupe d’Europe au programme cette fois. Il faudra voir toutefois comment est géré le départ de cadres comme Sven Botman, Zeki Çelik et Burak Yılmaz, plus probablement celui de Renato Sanches et possiblement celui de Jonathan David.

Rafraîchissant 7e la saison passée, Lens a perdu des cadres comme Jonathan Clauss, Cheick Doucouré et Arnaud Kalimuendo en attendant peut-être Seko Fofana. Le recrutement de l’international belge Loïs Openda et de l’international polonais Adam Buksa témoigne tout de même de l’ambition des Sang et Or. Dans la même catégorie, on retrouve le FC Nantes, vainqueur de la Coupe de France et par conséquent qualifié pour la Ligue Europa. On pouvait craindre un exode cet été chez les Canaris mais, pour l’heure, Alban Lafont, Ludovic Blas et Moses Simon sont toujours là, ce qui devrait rassurer l’entraîneur Antoine Kombouaré. Sur le papier, Montpellier peut aussi faire figure de postulant à l’Europe, à condition de repartir sur les bases de la première partie de saison dernière et pas sur la seconde moitié d’exercice, catastrophique. Malgré le départ de Florent Mollet à Schalke 04, les arrivées de Wahbi Khazri, Arnaud Nordin, Falaye Sacko et Faitout Maouassa semblent intéressantes sur le papier.

Un maintien plus corsé que jamais

On arrive ensuite dans la catégorie des clubs luttant pour le maintien. La bataille s’annonce acharnée puisque pas moins de 4 clubs seront relégués cette saison. Dans cette catégorie, Reims et Brest sortent d’un exercice relativement serein. Solides défensivement, les Rémois d’Oscar Garcia ont en effet rapidement assuré leur survie la saison passée et pourraient viser le ventre mou s’ils poursuivent sur les mêmes bases malgré le départ de leur pépite Hugo Ekitike, parti au PSG. Même combat pour Brest, qui a réalisé une saison plus que correcte, avec même une série de victoires historique, après son entame catastrophique.

En difficulté en seconde moitié d’exercice, Angers se trouve en revanche sur un terrain glissant. Le SCO a opté pour le grand chamboulement cet été avec le départ des têtes d’affiche Angelo Fulgini, Mohamed-Ali Cho, Romain Thomas, Thomas Mangani, Vincent Manceau ou encore Jimmy Cabot, remplacés par de nombreuses recrues comme Yahia Fofana, Ilyés Chétti, Cédric Hountondji, Abdallah Sima et Adrien Hunou. Longtemps dans le dur, Lorient va également devoir se méfier même si le changement d’entraîneur (Régis Le Bris a remplacé Christophe Pelissier) pourrait initier une nouvelle dynamique.

Du côté des ex-promus, c’est tendu également pour Troyes, où le coach Bruno Irles serait confronté à une fronde des joueurs, tandis que Clermont a eu chaud jusqu’au bout et perdu des cadres comme Mohamed Bayo. Ces deux équipes risquent de traverser une saison éprouvante. Reste enfin les trois promus, dont l’ambitieux Toulouse. Sacrés champion de Ligue 2 la saison passée, les Violets sont ambitieux, structurés et ils possèdent un effectif intéressant. Cela leur donne le profil pour décrocher un maintien plutôt tranquille mais il faudra évidemment se méfier… De retour parmi l’élite après 10 ans d’absence, Auxerre n’aura pas le droit à l’erreur malgré son statut d’historique (Saint-Etienne et Bordeaux en savent quelque chose). Les arrivées de l'expérimenté gardien Benoît Costil et du milieu offensif Youssouf M'Changama, très performant en Ligue 2 la saison passée, sont encourageantes mais l'effectif paraît encore un peu tendre. Le problème est le même pour Ajaccio, qui semble l'équipe la plus faible sur le papier en termes de qualité individuelle malgré les arrivées de Romain Hamouma et Thomas Mangani, bien rompus aux joutes de la Ligue 1 et du maintien. Mais une saison ne se joue pas seulement sur la qualité intrinsèque, la cohésion du groupe entre aussi en compte et les Corses ont de solides arguments à faire valoir dans ce domaine.

Les meilleurs pronostics Ligue 1 pour la saison 2022/23

1er Pronostic Ligue 1 : Kylian Mbappé meilleur buteur

Meilleur buteur des 4 dernières éditions avec respectivement 33 buts en 2019, 18 en 2020, 27 en 2021 et 28 en 2022, l’attaquant a donné l’impression de marcher sur l’eau comme jamais lors du dernier exercice. Finalement resté au PSG à la surprise générale, l’international français a de très fortes chances de martyriser encore les défenses et d’ajouter une 5e couronne personnelle à sa collection. Si vous visez une cote plus élevée, nous vous conseillons de tenter un coup avec le Monégasque Wissam Ben Yedder, qui a terminé dauphin de Mbappé lors des trois derniers exercices. Vous pouvez également jouer la carte Alexandre Lacazette, qui part tout de même de plus loin.

Les autres cotes pour le titre de meilleur buteur :

  • Wissam Ben Yedder : 6.00
  • Neymar : 7.00
  • Lionel Messi : 9.00
  • Alexandre Lacazette : 9.00
  • Moussa Dembélé : 11
je parie sur unibet >

2e Pronostic Ligue 1 : Lyon termine sur le podium

Cela fait 3 saisons désormais que Lyon n’a plus accroché le podium en championnat. Nous pensons que les Gones vont le retrouver au terme de cette saison ! En effet, l’OL est en train d’effectuer un mercato impressionnant avec les retours d’Alexandre Lacazette et de Corentin Tolisso. De plus, cette saison particulière avec la Coupe du monde durant l’hiver s’annonce longue et éprouvante et les Lyonnais auront l’avantage de ne pas disputer de compétition européenne. Ce détail pourrait faire pencher la balance en leur faveur face à des concurrents comme l’OM, Monaco, Rennes et Nice, engagés sur tous les tableaux et qui risquent d’y laisser des plumes.

La cote « terminer sur le podium » de 5 autres équipes (il n’est pas possible de miser sur le PSG pour ce pronostic) :

  • Monaco : 2.00
  • Marseille : 2.00
  • Rennes : 2.50
  • Nice : 2.50
  • Lille : 5.00
je parie sur betclic >

3e Pronostic Ligue 1 : Clermont relégué

C’est bien connu, pour un promu, la plus périlleuse n’est pas forcément la première année mais davantage la seconde. Parvenus à se maintenir sur le tard en 2021/22, les Auvergnats risquent de souffrir en cet exercice particulier qui verra 4 équipes descendre en Ligue 2. Cédric Hountondji, Akim Zedadka, Salis Abdul Samed, Mohamed Bayo : des cadres sont partis dans toutes les lignes et il ne sera pas aisé de les remplacer… Clermont est notre “favori” pour la relégation, mais Ajaccio, Lorient, Auxerre et Troyes nous paraissent également un ton en dessous et il y a de fortes chances pour que les 4 malheureux au terme de la saison se trouvent parmi les 5 équipes citées.

La cote « relégué en L2 » de 5 autres équipes :

  • Ajaccio : 1.42
  • Lorient 1.52
  • Auxerre : 1.70
  • Troyes : 2.05
  • Toulouse : 2.35
je parie sur zebet >

Nos conseils pour bien parier sur la Ligue 1

Après ces propositions de pronostic Ligue 1, voici quelques lignes directrices pour vous aider à réussir vos paris sur le championnat de France.

Le PSG champion, une évidence…

Le PSG a remporté 8 des 10 derniers championnats de France et tout porte à croire qu’il soulèvera encore l’Hexagoal au printemps prochain. Ce pari est tellement évident que sa cote n’est que de 1.10 chez Unibet. Vous pouvez le tenter si vous jouez la sécurité, sinon privilégiez plutôt un pari du type « vainqueur sans le PSG », où les cotes sont nettement plus intéressantes.

Misez sur les relégués !

A partir de l’exercice 2023/24, la Ligue 1 repasse à 18 clubs. Par conséquent, 4 équipes, au lieu de 3 habituellement, seront reléguées en mai prochain. C’est donc le bon moment pour parier sur la relégation de tel ou tel club !

Les 2 équipes marquent, un bon compromis

La Ligue 1 est plus spectaculaire que quelques années en arrière mais elle ne représente pas pour autant le plus prolifique des championnats européens. La saison passée, environ 50% des matchs se sont terminés par moins de 2,5 buts et autant par plus de 2,5 buts. Ne nous voilà donc pas bien avancés… En revanche, la condition « les deux équipes marquent » s’est vérifiée dans 55% des rencontres et représente donc un meilleur parti.

Plus de buts en seconde période

La saison dernière, 1067 buts ont été marqués en 380 matchs de L1 et 55% de ces buts ont été enregistrés en seconde période. De manière générale, le pari «plus de buts en 2e mi-temps» est donc à privilégier dans vos pronostics Ligue 1.

Un but à la mi-temps, le bon plan

La saison dernière, 36,8% des matchs de L1 se sont terminés avec un but au tableau d’affichage à la mi-temps. Il s’agit d’une part intéressante qui peut vous inciter à tenter ce pari.

La victoire à domicile, une valeur sûre mais…

Avec le retour du public dans les stades, on a enregistré la saison passée une hausse des victoires à domicile. Ainsi, 43% des matchs de L1 se sont soldés par une victoire de l’équipe hôte. Un pourcentage intéressant à prendre en compte pour vos pronostics Ligue 1 mais restez méfiants car cela signifie tout de même que l’équipe à domicile ne s’impose pas chez elle dans plus d’un match sur deux…

Pronostic Ligue 1 : les meilleures offres pour parier

Pariez sur la Ligue 1 avec Unibet

Unibet vous propose de parier sur l’intégralité des matchs de Ligue 1 de la saison ainsi que sur la compétition en général (champion, relégués,…) et de nombreux championnats. En ce moment, bénéficiez d’une offre de bienvenue avec jusqu’à 100€ offerts si votre premier pari est perdant.

je parie sur unibet >

Betclic pour parier sur la Ligue 1

Avec Betclic, pariez sur la Ligue 1 et des dizaines de championnats. Si vous vous inscrivez en ce moment, Betclic vous offre jusqu’à 100€ de paris offerts en guise d’offre de bienvenue.

je parie sur betclic >

Zebet pour parier sur la Ligue 1

Chaque journée de Ligue 1, Zebet vous propose de parier sur les 10 matchs au programme, ainsi que sur de nombreux championnats. L’offre de bienvenue actuellement proposée par Zebet prévoit jusqu’à 100€ de paris offerts.

je parie sur zebet >

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement