PSG : deux likes sur Twitter, Neymar met le feu au vestiaire

Neymar a réalisé une grande prestation avec le PSG face à Montpellier (5-2), samedi soir. Son match a été salué par le public du Parc des Princes. Le Brésilien a toutefois cassé l’ambiance sur les réseaux sociaux, un peu plus tard.

Neymar, Paris PSG Paris Saint-Germain

Samedi soir, Neymar a réalisé une performance de haute volée face au MHSC. Auteur d’un doublé et d’une passe décisive, l’attaquant a survolé le match et largement pesé sur son résultat. L’Équipe le crédite d’ailleurs de sa meilleure évaluation, dans son édition du jour : le Brésilien a obtenu un 8, contre la note de 6 pour ses partenaires Kylian Mbappé et Lionel Messi.

Neymar met le feu sur Twitter

Trois victoires en trois rencontres, 14 buts inscrits, tout pourrait aller pour le mieux dans le vestiaire du PSG. Sauf que l’entraîneur Christophe Galtier va a priori devoir gérer quelques contrariétés. Sur Twitter, Neymar a liké deux publications, plus tard dans la soirée. Elles concernaient le penalty manqué par Kylian Mbappé : « Aujourd’hui, dans le match du PSG, Neymar a marqué et HUMILIE le gardien (encore une fois) sur penalty. Mbappé, en revanche, a TRES mal frappé et a perdu. Après le match, l’entraîneur a déclaré que Mbappé serait le principal frappeur de l’équipe pour la saison. Une absurdité ! », disait la première. Et la seconde : « Maintenant c’est officiel, c’est Mbappé qui tire les penaltys au PSG. Clairement c’est une affaire de contrat, car dans aucun club au monde qui a Neymar, il serait le deuxième collectionneur, aucun !! Il paraît qu’à cause du contrat, Mbappé est le propriétaire du PSG ! »

Neymar considère a priori injuste la décision de Christophe Galtier consistant à désigner Kylian Mbappé comme tireur de penalty. Et ces deux likes ne devraient pas améliorer l’humeur de l’attaquant français, qui a paru contrarié toute la semaine au camp des Loges. L’entraînement du PSG promet d’être ambiancé, ces prochains jours, et le coach parisien va devoir gérer sa première mini-crise de vestiaire. De sa façon de réagir dépendra peut-être le climat qui règnera dans son groupe durant l’ensemble de la saison…