L’ombre d’Aulas ? Après le report, Lorient accuse Lyon !

Initialement prévu ce dimanche à 13h, le match de la 2e journée de Ligue 1 entre Lorient et l’Olympique Lyonnais a été reporté en raison de l’état dégradé de la pelouse suite au Festival Interceltique. Et cette décision fait couler beaucoup d’encre…

Loïc Féry, FC Lorient

Dès vendredi, l’OL avait ainsi publié un communiqué incisif. «L’Olympique Lyonnais regrette que le FC Lorient n’ait pas mis tout en œuvre pour empêcher cette situation – qui semblait inéluctable au vu du contexte général actuel – en sollicitant plus en amont la Commission des Compétitions de la LFP», avaient lâché les Gones. Les Merlus ont répliqué ce dimanche dans un communiqué signé par leur président Loïc Féry, qui dénonce des pressions rhodaniennes exercées sur la LFP.

«Sous la pression de l’Olympique Lyonnais qui a menacé la LFP de demandes de dommages et intérêts en cas de blessure, la commission des compétitions a préféré malheureusement reporter ce match, privant nos spectateurs d’une belle fête au Moustoir ce 14 août», a déploré le dirigeant, en assurant que le terrain était praticable. «Nous en sommes désolés et déçus car nous pensions qu’il était possible de jouer à Lorient ce dimanche, sans mettre en danger l’intégrité physique des joueurs. (…) Les équipes du club restaient convaincues que le terrain aurait été aux normes de la LFP ce dimanche : en effet, le terrain était vendredi déjà dans les normes requises en terme de dureté et de rotation par la FFF.»

Le poids d'Aulas

Le poids médiatique et l’entregent du président de l’OL, Jean-Michel Aulas, ont-ils pesé dans la décision de la commission des compétitions de la LFP ? Ce n’est évidemment pas impossible. En attendant, la reprogrammation de cette rencontre fait déjà grincer des dents du côté de l’OL, qui évoque un calendrier très chargé. Les Gones n’ont pourtant pas de compétition européenne au programme cette saison…