Mercato - Nice tente un énorme coup avec un ancien Madrilène

L’OGC Nice aurait entamé des discussions avec les représentants de Marcelo, l’ancien joueur du Real Madrid. Les négociations seraient avancées, tandis qu’un autre club dont l’identité n’a pas filtré serait aussi dans la course.

Marcelo, match Elche-Real Madrid

Selon les informations obtenues par Foot Mercato, l’OGC Nice tente le coup avec Marcelo, qui est libre depuis son départ du Real Madrid. Ses dirigeants seraient en contact avec les représentants du Brésilien depuis plusieurs jours. Et les chances de signature seraient concrètes, malgré la présence d'un autre courtisan.

Marcelo aurait pensé à la retraite

Agé de 34 ans, Marcelo n’a participé qu’à 18 rencontres, la saison passée. Le latéral évoluait sous la tunique du club merengue depuis 2006. Le joueur a obtenu une nouvelle Ligue des Champions au Stade de France, avant de tirer sa révérence, en juin. Le natif de Rio de Janeiro a donc quitté la capitale espagnole après 546 matchs disputés sous le maillot blanc (pour 38 buts et 103 passes décisives).

De nombreuses rumeurs l’ont depuis concerné : son nom a notamment été lié à la Lazio de Rome, à l’OM, à l’OL ou encore à Monza. Sa retraite a même été évoquée, ces derniers jours, mais c’est finalement bien en Ligue 1, qu’il pourrait rebondir.

L’OGC Nice cherche en effet un latéral gauche depuis plusieurs semaines. La piste de Pervis Estupinan a un temps été suivie, mais le joueur a finalement rejoint Brighton. Quant à Fabiano Parisi, son dossier parait compliqué. Les exigences d’Empoli seraient jugées importantes et l’opportunité Marcelo tombe à point.

Le club azuréen aurait par ailleurs essuyé le refus d’Edinson Cavani, qui devrait s’engager à Villarreal. Le dossier de Nicolas Pépé serait en revanche bien ouvert et en cours de négociations. La presse anglaise croit savoir qu’il pourrait aboutir et que l’ancien Lillois pourrait bientôt revêtir la tunique des Aiglons. En difficulté à Arsenal, le milieu offensif pourrait donc bénéficier d'une possibilité de se relancer sur le bord de la Méditerranée, ces prochains mois.