PSG : Neymar, Mbappé, Messi, Ramos…Galtier entretient le mystère après le “penaltygate”

Présent ce vendredi en conférence de presse, Christophe Galtier n’a pas échappé aux questions sur le dernier “penaltygate” entre Neymar et Kylian Mbappé. L’entraîneur du Paris Saint-Germain a tenté de mettre un point final à la polémique.

Christophe Galtier, PSG Paris Saint-Germain

Le coach parisien n’a pas été surpris par la tournure de ce rendez-vous face aux médias à 48 heures d’un déplacement sur la pelouse du LOSC dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Le champion de France se serait bien passé de cette polémique entre les deux stars après un début de saison parfait sur les terrains mais Galtier savait à quoi s’attendre en débarquant dans la capitale française. “Il n'y a aucun malaise. C'est un épiphénomène. On s'est rapidement vu pour aplanir tout cela et se dire ce que l'on avait à dire entre nous. Je vous dis sincèrement que l'on a eu une très bonne semaine pour préparer le match face à Lille. Cet épiphénomène a disparu dès le lendemain du match”, a assuré le technicien du PSG. Relancé sur l’identité du joueur désigné pour tirer un éventuel penalty face à Lille, Galtier a botté en touche et assuré que ses joueurs seront avertis avant la rencontre.

Une hiérarchie non définie ?

Interrogé par ailleurs sur la suite du mercato estival, Galtier a ensuite apporté une précision importante sur la véritable hiérarchie des tireurs de penalty. Visiblement, rien n’est figé dans l’esprit du coach parisien et les joueurs devront s’adapter. “La hiérarchie est évolutive en fonction de qui est sur le terrain. Kylian tireur numéro 1 sur ce match contre Montpellier. Neymar tireur numéro deux sur celui-là. Il ne s'est rien passé sur ce penalty, il y a eu une discussion et Neymar se sentait bien (…) Il peut y avoir Messi et Ramos aussi comme tireur. Il y a la préparation du match et ce qui est décidé doit être respecté. Après, il y a la situation du match et c'est aux joueurs d'être intelligents en fonction de la situation, de faire un cadeau à un partenaire ou de s'effacer pour lui donner de la confiance”, a-t-il ajouté.