Mercato - Chelsea : la raison de l’échec du transfert de Ronaldo révélée

Un temps annoncé dans le viseur de Chelsea lors de ce mercato estival, Cristiano Ronaldo n'a pas pu rejoindre les Blues. Les nouveaux propriétaires du club londonien étaient pourtant très emballés par l'idée d'un transfert du Portugais. 

Cristiano Ronaldo, match Manchester United Chelsea

Depuis plusieurs semaines, Cristiano Ronaldo et son agent Jorge Mendes tentent de trouver la destination idéale mais rien n'y fait. Toutes les pistes les plus prestigieuses se sont refermées successivement pour l'attaquant mancunien en raison de ses prétentions salariales, à tel point que le principal intéressé envisage désormais un retour au Sporting Portugal. Dès les révélations de la presse anglaise sur les envies de départ de CR7, le club londonien a manifesté son intérêt mais cette approche n'a jamais abouti sur une offre concrète.

Le conseil décisif de Rangnick à Tuchel

Alors que Cristiano Ronaldo (37 ans) a été proposé à de nombreux clubs qualifiés en Ligue des Champions lors de ce mercato, Chelsea s'est finalement ravisé à la demande de Thomas Tuchel. Malgré la volonté du nouveau patron des Blues Todd Boehly de recruter le quintuple Ballon d’Or, le technicien allemand a pris cette décision après avoir consulté son compatriote Ralf Rangnick. Selon les informations du Daily Mail, l'ancien entraîneur de Manchester United aurait fortement déconseillé à Tuchel de recruter la star portugaise. Le tabloïd britannique ne précise pas le contenu exact de cette discussion ni les arguments avancés mais l'on peut parier sur le fait que le côté individualiste de CR7 et son absence totale de participation au travail défensif de l'équipe ont dû être évoqués par les deux hommes.

La piste du Napoli aux oubliettes ?

Alors que le nom de Cristiano Ronaldo circule avec insistance du côté du Napoli depuis quelques jours, Luciano Spalletti a tenu à calmer le jeu devant les médias. “N'importe quel entraîneur ne renoncerait pas à la chance d'entraîner Ronaldo, mais il n'y a pas de négociation. De Laurentiis m'a dit qu'il n'y avait encore rien de concret, il faut rester réaliste et considérer ce à quoi le club peut accéder. Il ne reste que quelques jours avant la fin du marché, cela me semble difficile”, a lâché le technicien napolitain.