La trêve arrive à point nommé pour Pastore

Auteur d’un match une nouvelle fois moyen avec le Paris Saint-Germain mercredi soir lors de la victoire des siens sur le terrain de l’AS Saint-Etienne (0-1), Javier Pastore va apprécier la trêve hivernale afin de recharger des batteries au point mort, tant sur un plan physique que moral.

Javier Pastore

Je sais qu’il n’est pas très heureux.” Cette petite phrase lâchée par Antoine Kombouaré au micro d’Orange Sport mercredi soir au Stade Geoffroy-Guichard après la victoire parisienne contre Saint-Etienne (0-1) en dit long sur l’état d’esprit actuel de Javier Pastore. Après une sortie médiatique complètement ratée où “El Flaco” expliquait en substances que le PSG n’était qu’un club de passage, un tremplin lui permettant d’évoluer dans une formation de plus grand standing (Voir par ailleurs), son entraineur avait pris sa défense en conférence de presse, arguant qu’il était jeune et qu’il apprenait à gérer son image médiatique en disant des “conneries“.

Même son de cloche du côté du directeur sportif Leonardo qui a pris sa défense dans les colonnes de la Repubblica voici quelques jours : “Je ne suis pas préoccupé par la baisse (de régime, ndlr) de Pastore, il est jeune, il a vingt-deux ans, il n’était pas habitué à jouer tous les trois jours, toute l’équipe est nouvelle, il a besoin de se connaître, de s’installer et de prendre l’habitude de lutter.” Le Brésilien avait toutefois sorti une petit phrase qui n’était pas passé inaperçue : “On ne va pas sur le terrain en cherchant le compromis avec soi-même.” Mais le joueur ne semble pas encore prêt aux compromis. Insipide ces dernières semaines, l’Argentin est non seulement en difficulté sportivement, mais aussi moralement avec le moral dans les chaussettes : “Je ne parle pas du footballeur, parce que le footballeur c’est d’abord l’homme“, expliquait Kombouaré. “On va travailler pour qu’il soit heureux. Et s’il est heureux, il redeviendra le joueur qu’on a connu en début de saison.

Conscient que son joueur, acheté 42 millions d‘euros, “n’a pas eu de préparation” d’avant-saison, le futur ex-entraîneur parisien, licencié selon les dires de l’Agence France presse (Voir par ailleurs), sait pertinemment qu'”Il subit le contrecoup, une baisse de régime“, ajoutant : “Ce que je lui demande, quand c’est difficile, c’est de s’accrocher un peu plus. Il faut qu’il aille s’aérer la tête, prendre de bonnes vacances en famille et revenir avec plein d’énergie, plein de gaz.” Une repos bien mérité pour l’ancien joueur de Palerme qui pourra enfin recharger ses batteries et, peut-être, montrer le visage angélique entraperçu lors du début de saison…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)