Janot prêt à rester dans l’ombre de Ruffier

A 34 ans, Jérémie Janot sait qu’il se rapproche doucement mais sûrement de la fin de sa carrière de footballeur professionnel. Le gardien de but de Saint-Étienne savoure donc tous les moments qu’il passe dans le vestiaire et sur le terrain. Le “Spiderman stéphanois” n’est pas du tout blasé d’être la doublure de Stéphane Ruffier.

Stéphane Ruffier et Jérémie Janot

Une expérience qui lui a fait du bien. Pendant le sprint final de la saison passée, Jérémie Janot a effectué une pige de trois matches à Lorient. Les Merlus avaient besoin d’un gardien de but et donc ils se sont appuyés sur le portier qui était remplaçant dans son club de coeur : Saint-Étienne. Mercredi dernier, le natif de Valenciennes a repris le chemin de l’Etrat et retrouvé toute la ” tribu ” verte. A la question de savoir dans quel état d’esprit il est en vue de la saison 2012/2013, Jérémie Janot a laissé entendre qu’il pourrait rester à Geoffroy-Guichard afin d’être encore une fois le remplaçant attitré de Stéphane Ruffier.

“Je suis à Saint-Étienne, on va repartir avec Steph (Ruffier). Je ne suis absolument pas dans une démarche individualiste. Je suis là pour aider le collectif. J’attaque ma dix-septième année à Saint-Étienne où je suis très heureux”, a assuré le footballeur expérimenté selon Le Progrès. Même s’il a un rôle de doublure, Jérémie Janot considère qu’il ne doit pas se reposer sur ses lauriers. Son but est de donner le maximum afin de “booster” Stéphane Ruffier. “Je sais aussi qu’il est très important d’avoir deux bons gardiens dans un club, que j’ai un rôle super important à jouer dans le vestiaire. Être en compétition avec Stéphane, un super gardien, est valorisant.”

Peu d’opportunités jusqu’à présent

Pour le moment donc, Jérémie Janot n’envisage pas de quitter l’ASSE surtout qu’il ne voit pas dans quel club il pourrait éventuellement rebondir en tant que titulaire. “Nous verrons ce qu’il peut advenir. Cela se fera au feeling comme en fin de saison dernière lorsque Lorient m’a contacté. (…) Le problème est que les places sont prises partout. Ce n’est pas une tare d’être numéro deux à Saint-Étienne, loin de là”, a-t-il justement rappelé. En guise de conclusion, le gardien de but ligérien a parlé du comportement de certains joueurs de l’équipe de France pendant l’Euro.

A ses yeux, les gens vont finir par “se dégoûter du football” si rien ne change durant les années à venir. “C’est la première fois de ma carrière que je vois une reprise de l’entraînement suivie par aussi peu de monde. Il n’y a peut-être pas une relation de cause à effet mais il va falloir faire un colloque pour mettre les choses à plat, changer les attitudes”, a-t-il préconisé. A vrai dire, c’est aussi le sentiment qu’ont beaucoup de gens plus ou moins férus de football…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)