Mercato - Kamara justifie le coup de poignard planté dans le dos de l’OM

Boubacar Kamara a expliqué son choix de rejoindre Aston Villa, plutôt que de prolonger à l’OM. Le milieu de terrain croit au projet à long terme des Villans. Le joueur a également été touché par le fait que Steven Gerrard lui rende visite à Marseille.

Boubacar Kamara, OM

Au micro de Canal+, Boubacar Kamara s’est exprimé sur son départ de l’OM. Le milieu de terrain a opté pour relever le challenge proposé par Aston Villa, plutôt que jouer la Ligue des Champions avec son club formateur. Le natif de Marseille s’en est expliqué : « Le club a des ambitions, le coach m'a parlé clairement. Ils ont des ambitions, mais sur le long terme, pas sur une saison ou deux. Cela va prendre du temps, mais c'est pour ça que j'ai choisi ce projet. Steven Gerrard était venu me voir à un match à Marseille, après il était venu chez moi. Quand vous avez Steven Gerrard qui arrive dans votre salon, qu'il s'assoit à votre table, commence à montrer son ordinateur, vous montrer comment il va vous faire jouer et vous faire grandir, c'est sûr que ça fait beaucoup réfléchir. Il a joué dans une grande partie de ma venue ici », a-t-il déclaré à la chaine cryptée.

Aston Villa pointe à la 17e place de Premier League

Le départ de Boubacar Kamara n’a pas encore été digéré à Marseille. Le joueur a été chargé à la fois par les supporters et les dirigeants, ces derniers mois. Pablo Longoria a estimé que son agent n’avait pas respecté son engagement. Jacques Cardoze, directeur de la communication, a précisé que le représentant avait promis fin 2021 que le milieu de terrain ne partirait pas libre. Or c’est ce qui est arrivé. Âgé de 22 ans, Boubacar Kamara découvre donc un nouveau championnat. Le joueur a jusque-là participé à 7 rencontres, toutes compétitions confondues, avec le club de Birmingham. L’équipe de Steven Gerrard pointe actuellement à la 17e position du classement de Premier League, avec 4 défaites en 6 journées.

Pour le remplacer, Pablo Longoria a misé sur Jordan Veretout, qui évolue dans un registre un peu différent. L’ancien Romain est plus susceptible d’orienter le jeu que son prédécesseur. Il reste à voir lequel des deux parviendra à garder sa place en équipe de France pour la Coupe du monde prévue en décembre…