Mercato - Lewandowski in, Neymar out… Le plan initial du PSG dévoilé !

Auteur de son meilleur début de saison depuis son arrivée au Paris Saint-Germain, Neymar séduit tous les observateurs ces dernières semaines. On en oublierait presque que le club de la capitale cherchait initialement à se débarrasser de lui au début du mercato estival.

Neymar, Paris PSG Paris Saint-Germain

L’information est confirmée par le Journal du Dimanche, qui précise que les dirigeants parisiens avaient imaginé une opération XXL avec l’agent Pini Zahavi, qui gère à la fois les intérêts du Brésilien et de Robert Lewandowski. Celui-ci devait trouver une porte de sortie au «Ney» et ramener «Lewy» à Paris où serait bâti un 4-4-2 associant Mbappé au Polonais en pointe. L’idée était assez séduisante sur le papier, mais elle n’aura pas survécu à la réalité : aucun club susceptible d’intéresser Neymar ne s’est manifesté, tandis que Lewandowski ne jurait que par le FC Barcelone, qu’il a fini par rejoindre.

Au vu des débuts de l’entraîneur Christophe Galtier, on peut penser que les dirigeants franciliens n’ont pas de regrets. Les interviews dans lesquelles le président Nasser Al-Khelaïfi sifflait la «fin des paillettes» en visant implicitement Neymar semblent bien loin. C’est finalement en 3-4-2-1 que le PSG a trouvé sa voie avec Lionel Messi à droite, Mbappé dans l’axe et Neymar à gauche.

La MNM a mis tout le monde d'accord

L’ancien Barcelonais a clairement retrouvé son meilleur niveau et il régale en ce début de saison que ce soit à la passe ou à la finition avec déjà 11 buts marqués et 7 passes décisives délivrées en 10 matchs toutes compétitions confondues. Messi, lui, a retrouvé le sourire et un rôle de maestro à temps partiel, tandis que Mbappé, malgré quelques contrariétés comme le «penaltygate», affiche ses standards habituels avec 10 buts marqués en 8 matchs. Alors que la MNM séduit (du moins jusqu'à récemment), à l’image des buts inscrits par chacun de ses trois membres mercredi contre le Maccabi Haïfa en Ligue des Champions (3-1), il n’y a plus grand monde pour regretter que le plan initial n’ait pas fonctionné…