Vente OM : Rondeau sort du silence sur l’intérêt saoudien

Pierre Rondeau s’est exprimé sur les rumeurs rapprochant l’Arabie saoudite de l’OM. Le spécialiste de l'économie du sport n’y croit absolument pas.

Frank McCourt et Pablo Longoria, Olympique de Marseille, OM

Sur RMC Sport, Pierre Rondeau a commenté les multiples posts publiés sur les réseaux sociaux concernant le possible rachat de l’OM par le fonds d’investissement public saoudien. L’ancien collaborateur de So Foot a expliqué pourquoi l’opération n’aurait pas lieu : “L'Arabie Saoudite et le Qatar sont deux frères ennemis qui se détestent. Littéralement, il y a eu des boycotts et des menaces. En termes de stratégie pour investir dans le football, ils ne voulaient pas aller à Marseille. S'ils avaient dû vraiment réfléchir, dialoguer, discuter, sur une probable vente et un rachat de l'Olympique de Marseille, ce qui n'est jamais arrivé, mais s'ils avaient dû y réfléchir, ils ne pouvaient pas prendre le risque, vis-à-vis du Qatar qui est vraiment leur pire ennemi, perdre pendant 5 ans avant de pouvoir s'installer dans la durée et devenir un club compétitif”, a-t-il argué.

Le rachat par un État serait-il accepté par les Marseillais ?

Pierre Rondeau pense que la situation était différente avec Newcastle, en Angleterre : « Ils vont pouvoir se faire la main face aux Big 6 anglais et sans finalement avoir ces deux rencontres annuelles face au PSG, si cela avait été à l'OM, et prendre le risque de les perdre. Parce que médiatiquement et diplomatiquement pour eux, ça allait à l'encontre de ce qu'ils espéraient dans cette quête d'amélioration de leur réputation et notoriété en matière footballistique », a-t-il poursuivi.

Les rumeurs persistent depuis près d’un an et demi, bien que l’OM et Frank McCourt les démentent régulièrement. Une insistance qui sème le doute sur l’origine de certains comptes qui les diffusent sans relâche, tous les jours. Hors réseaux sociaux, l’idée d’un rachat par un Etat ne paraît d’ailleurs pas faire l’unanimité, à Marseille. Le modèle du PSG, avec le Qatar, y est particulièrement critiqué et l’arrivée d’un autre actionnaire pourrait mettre à mal l’équilibre des tribunes du stade Orange Vélodrome. Le contexte phocéen est d’ailleurs certainement trop agité pour qu’un Etat souhaitant améliorer son image y trouve son compte.

En attendant un hypothétique changement de main, l’OM réalise le meilleur début de saison de son histoire, en Ligue 1, avec 23 points obtenus en 9 journées. L’équipe de Marcelo Bielsa comptait notamment 1 point de moins, en 2014-2015. De quoi valoriser le travail réalisé par les dirigeants.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement