FFF : Le Graët soupçonné d’avoir favorisé des proches

Noël Le Graët est soupçonné d’avoir favorisé ses proches, lors du Mondial au Qatar. L’ex-président de la FFF aurait donné des places allouées par la FIFA à des amis et des membres de sa famille.

Après de nombreuses polémiques, Noël Le Graët a démissionné de son poste de président de la FFF, fin février. Le Breton a quitté son poste tout en déclarant n’avoir rien fait de mal. Mais le dirigeant, qui est visé par une enquête pour harcèlement moral ou sexuel, pourrait vite déchanter. Le Monde a divulgué une nouvelle affaire, ce mercredi.

Des invités personnels pris en charge par la FIFA

Selon les informations obtenues par le quotidien, Le Graët a bénéficié de “quelques faveurs en nature” de la part de la FIFA lors de la dernière Coupe du monde au Qatar. Lors de la finale opposant la France à l'Argentine, l’ancien maire de Guingamp aurait reçu une vingtaine de places supplémentaires en tribune officielle, en plus de celles habituellement distribuées. Elles auraient été accordées par la FIFA, Gianni Infantino, qui est un proche de Le Graët.

La FIFA aurait également pris en charge les frais de transport et d'hébergement d'une trentaine d'invités personnels de Le Graët. Ces invités auraient été transportés en car et logés dans trois villas différentes. Parmi les convives cités par le journal, on retrouve notamment l'épouse de l’ancien dirigeant, deux de ses filles, le président de l'En Avant Guingamp Frédéric Le Grand, le maire de Guingamp Philippe Le Goff, l'agent de joueurs Jean-Pierre Bernès (représentant du sélectionneur Didier Deschamps) et deux de ses amis.

Noël Le Graët s'est défendu en affirmant que la FIFA avait déjà tout organisé en amont et qu'il y avait beaucoup de chambres vides dans les hôtels au moment de la finale. Il a également déclaré que la distribution des places était à la discrétion de la FFF. Cette polémique intervient quelques jours après que la Fédération internationale lui ait trouvé un nouveau poste, dans son bureau basé à Paris.

Jordan Belly
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.