La FIFA sort du silence sur le Barçagate

La FIFA s’est exprimée pour la première fois sur l’affaire Negreira, par la voix de son président fraîchement réélu, Gianni Infantino. L’Italo-Suisse n’a pas souhaité enfoncer le Barça.

Après sa réélection, Gianni Infantino s'est exprimé lors d'une conférence de presse sur divers sujets, la réputation de la FIFA. Visiblement agacé par les critiques des médias, le président a défendu l'action de l’instance. Il a notamment souligné que l'argent de la FIFA est réparti entre les 211 pays membres pour financer le football à l'échelle mondiale. Mais le dirigeant s’est notamment exprimé sur le cas de l’affaire Negreira, qui secoue l’Espagne.

« Ce n’est pas bon pour le football »

Concernant l'affaire Negreira, qui secour violemment le football espagnol, Gianni Infantino a fait part de son inquiétude : “Nous sommes tous humains, nous faisons des erreurs et nous allons analyser, par exemple en Espagne, ce qui s'est passé pour voir comment le résoudre. Nous avons eu des crises dans plusieurs pays, en Italie également avec de grands clubs impliqués. Ce n'est pas bon pour le football, nous devons tous agir en donnant un élan positif, si possible, car il ne sert à rien d'alimenter l'animosité. Il est plus important de comprendre et de trouver des solutions.”

Pour rappel, la FIFA est susceptible de sanctionner le Barça, si le club est reconnu coupable de corruption. L’instance pourrait obliger la fédération espagnole (RFEF) à reléguer le club. La RFEF s’est d’ailleurs positionnée par rapport à l’affaire, ce jeudi : elle s’est porté partie civile dans le procès, souhaitant examiner les détails du dossier détenu par la justice.

Le Barça est en effet soupçonné d’avoir corrompu l’ancien numéro deux de l’arbitrage espagnol, Negreira. Le club catalan aurait versé environ 7 millions d’euros sur les comptes de ses sociétés, officiellement pour obtenir des conseils sur l’arbitrage. Les fans blaugranas attendent désormais avec inquiétude le résultat de l’enquête…

Jordan Belly
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.