Mercato - Barça : une pépite poussée vers la sortie ?

Lancé dans une opération dégraissage, le FC Barcelone pourrait décider de sacrifier l'un de ses jeunes talents lors du prochain mercato estival.

La situation économique du Barça est assez critique. Plombés par une masse salariale trop importante, contrainte d'être encadrée par la Liga, les Catalans n'ont même pas pu valider la prolongation de contrat de Gavi. Un épisode qui a d'ailleurs entraîné un recours de la part d'Elche puisque le jeune talent s'est vu retirer sa licence et n'aurait pas dû participer au dernier match de championnat entre les deux équipes.

Dans l'attente d'une décision de justice, les Blaugranas n'auraient, de toute façon, pas d'autres choix que de dégraisser l'effectif cet été pour pouvoir recruter. Ce qui complique au passage un potentiel retour de Lionel Messi, comme l'expliquait le directeur football Mateu Alemany à la télévision espagnole, même si les dirigeants laissent la porte ouverte. Une chose est sûre, certains joueurs en feront les frais, même ceux ayant un gros potentiel comme Ansu Fati.

Vers un départ de Fati ?

Depuis la Coupe du monde, l'ailier de la Roja n'a été titulaire qu'à cinq reprises et n'a disputé, en cumulé, que 23 minutes lors des deux derniers Clasico. Une situation qui avait d'ailleurs poussé son père Bori à pousser un coup de gueule dans la presse, en expliquant être “très en colère contre le club” : ” Cela me dérange qu'ils lui donnent une minute, deux minutes ou trois minutes, avait-il déclaré fin mars. Les attaquants qui sont là sont phénoménaux, mais nous parlons d'Ansu Fati, de l'équipe nationale espagnole, ce n'est pas n'importe quel garçon.

Sous contrat avec le FC Barcelone jusqu'en 2027, Fati pourrait être l'une des victimes collatérales de la situation financière du club, affirme L'Équipe. Le joueur formé à la Masia pourrait même faire l'objet d'un prêt payant si l'on en croit le quotidien, qui explique que son agent Jorge Mendes prospecte déjà en Europe. Malgré tout, son cas diviserait en interne, Fati étant très apprécié des supporters. Si le natif de la Guinée-Bissau est mis sur le marché, il ne devrait pas manquer de prétendants.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.