Tebas allume encore la Super League

Javier Tebas n'a pas la réputation de lâcher facilement ses cibles. L'Espagnol en a remis une couche sur la Super League.

Javier Tebas est fermement opposé à la création de la Super League européenne. Le président de LaLiga ne manque jamais une occasion de critiquer les clubs qui souhaitent participer à la compétition. Parmi les trois équipes encore en lice, deux appartiennent au championnat espagnol : le Barça et le Real Madrid, tandis que la Juventus est la troisième.

“Aucun club n'a une place garantie”

Dans une interview pour ED, Tebas a réaffirmé que la création d'une Super League entraînerait la fin de toutes les compétitions nationales : “Les ligues seront détruites, tant sur le plan sportif qu'économique. La Serie A, la Bundesliga, LaLiga, l'Eredivisie… Si ton championnat national ne te permet pas de te qualifier pour la première division européenne, alors ta compétition devient beaucoup moins intéressante. Et c'est précisément ce que nous avons construit pendant des décennies : l'ensemble des compétitions nationales et européennes ensemble est un modèle de réussite. C'est bien, même s'il y a bien sûr des choses qui ne vont pas.”

Le président de LaLiga a également souligné le bon fonctionnement des compétitions actuelles : “La Ligue des champions, la Ligue Europa et la Conference League sont des tournois ‘horizontaux'. Ils se distinguent des compétitions nationales, qui ont une structure ‘verticale' ; une pyramide, avec une division supérieure et plusieurs divisions en dessous. Les clubs de chaque pays se qualifient pour l'un des tournois européens grâce à leur performance nationale. Aucun club n'a une place garantie”, a-t-il ajouté.

Pour rappel, les trois “organisateurs” de la Super League risquent de lourdes sanctions : ils sont pour l'instant aux prises avec l'UEFA devant les tribunaux, mais la Cour de justice européenne paraît pour l'instant donner raison à l'instance. Le verdict définitif devrait tomber dans les prochains mois.

Jordan Belly
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.