Les deux joueurs qui font rêver Zidane

Interrogé par nos confrères de Téléfoot ce dimanche, Zinédine Zidane s'est livré sur plusieurs sujets, dont son retour sur les bancs de touche ou encore Kylian Mbappé.

Éloigné des terrains depuis la fin de son aventure au Real Madrid, Zinédine Zidane ne semble pas proche de reprendre un club pour autant, même si le Paris Saint-Germain, notamment, lui fait la cour depuis de longs mois. Ce n'est pas un secret, le Ballon d'Or 1998 briguait le poste de sélectionneur de l'équipe de France avant que Didier Deschamps ne soit prolongé de quatre années supplémentaires.

De son propre aveu, l'ancien coach du Real Madrid espère retrouver un banc de touche, et pourquoi en France, comme il l'a expliqué ce dimanche dans Téléfoot : “J’espère simplement me dire que rapidement, je vais pouvoir entraîner, confie le double buteur face au Brésil. Ça fait peut-être deux ans que je n'ai plus ça, mais ça va venir. On ne peut pas se passer du foot quand on aime ça. Quand on est passionné, la passion reste intacte. Il y a des périodes où vous êtes plus tranquille. J'en ai besoin aussi. Est-ce que c'est envisageable pour moi de retravailler en France ? Oui, il ne faut rien s'interdire. 

“Karim Benzema me fait me lever de ma chaise”

Dans ce même entretien, il n'a pas hésité à rendre hommage à ses deux joueurs favoris, Karim Benzema et Luka Modric, qu'il a eu sous ses ordres à Madrid : “S’il y a un bien un joueur qui me fait lever de ma chaise, c’est Karim Benzema, révèle le natif de Marseille. Peut-être aussi Luka Modric, des joueurs qui avec le ballon, tu as l’impression qu’ils vont le perdre, et puis non, ils arrivent toujours à s’en sortir.

Un temps annoncé à la Juventus, Zinédine ne semble pas avoir de pistes concrètes en ce début de mercato. Peut-être que l'intérêt de l'Arabie Saoudite pour Massimiliano Allegri lui offrira une opportunité dans les semaines à venir.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.