Mercato - Man City : un finaliste de la Ligue des Champions ciblé

Pep Guardiola et Manchester City ont trouvé le remplaçant idéal à Bernardo Silva, sur le départ.

Le Portugais de 28 ans, décisif dans l'obtention par les Cityzens du triplé l'an passé (55 apparitions, 7 réalisations, 8 passes décisives), a manifesté des envies d'ailleurs lors de la saison dernière. Actuellement, l'ancien Monégasque semble proche de la sortie, malgré un contrat jusqu'en 2025. Deux clubs sont particulièrement à l'affût : le Paris Saint-Germain, qui souhaite se séparer de Kylian Mbappé, et le FC Barcelone, qui tente de se défaire des contraintes du fair-play financier. L'Arabie saoudite, un temps en embuscade, semble écartée.

Lors de ce mercato estival, Manchester City a recruté un milieu de terrain, le Croate Mateo Kovacic, pour compenser le départ de l'Allemand Ilkay Gündogan vers le Barça. Mais si Bernardo Silva, qui préfère le champion de la Liga, s'en va à son tour, le club anglais devra réagir, et le remplacer.

Un Italien après Kovacic ?

D'après les informations révélées par Tuttomercato, Pep Guardiola a une cible toute trouvée pour son milieu de terrain. Performant avec l'Inter Milan toute la saison (52 rencontres disputées, 9 buts, 10 passes décisives), Nicolo Barella, qui a perdu la finale de la Ligue des Champions contre Manchester City en mai, intéresse en effet la formation britannique.

Mais débaucher l'international italien au club lombard ne s'annonce pas une mince affaire pour les Cityzens, malgré la puissance financière évidente du champion en titre en Premier League.

Des négociations difficiles en perspective

Toujours selon la publication italienne, l'Inter réclame une somme élevée pour son international aux 45 sélections. Évalué à 75 millions d'euros par Transfermarkt, Nicolo Barella vaut plutôt 100 millions d'après le e de la Serie A, qui avait déjà repoussé une approche de Liverpool l'été dernier.

Le milieu de terrain étant engagé dans un long contrat avec les Nerazzurri (juin 2027), le club lombard est en position de force pour négocier. En attendant, il faut que l'avenir de Bernardo Silva se décide.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.