Atalanta : Kolasinac lance déjà les retrouvailles contre l’OM !

Parvenu à renverser la vapeur contre Benfica (1-2, 1-0, 4-2 tab) devant un Stade Vélodrome en fusion, l'Olympique de Marseille s'est qualifié jeudi pour les demi-finales de la Ligue Europa.

C'est dans ce cadre que le club phocéen affrontera l'Atalanta Bergame les 2 et 9 mai prochains. L'occasion de croiser la route d'un ancien de la maison, Sead Kolasinac ! Parti l'été dernier, le latéral gauche polyvalent de 30 ans évolue désormais avec la Dea, qui a créé la surprise contre Liverpool en quarts de finale (3-0, 0-1). Le Bosnien attend ces retrouvailles de pied ferme ! “Bien sûr que je voudrais jouer contre l'OM (interview réalisée avant la fin du match de l'OM, ndlr). J'ai une relation proche avec les joueurs qui sont restés là-bas et j'espère les revoir“, a lancé l'ancien Gunner pour Canal+ Foot.

En échec avec Arsenal, Kolasinac avait rejoint la Canebière en janvier 2022. Auteur de performances convaincantes, il était parvenu à se relancer, compilant 58 matchs (4 buts) en un an et demi passé sous le maillot de l'OM. Mais le natif de Karlsruhe (Allemagne) arrivait en fin de contrat en juin 2023. L'OM avait alors bien tenté de le prolonger en lui proposant un nouveau bail de deux ans. Mais les deux parties n'étaient pas parvenues à un accord et Kolasinac avait donc quitté le Sud de la France comme joueur libre. La faute disait-on à l'époque d'une part à ses exigences salariales importantes, de l'autre à l'arrivée de l'entraîneur Marcelino qui ne se voyait pas l'inclure dans son schéma.

La cicatrice Tottenham

C'est dans ce contexte que le défenseur s'est engagé quelques jours plus tard en faveur de l'Atalanta avec qui il compte cette saison 38 matchs toutes compétitions confondues pour un but marqué. Les retrouvailles avec le Stade Vélodrome lors du match aller s'annoncent forcément particulière pour ce joueur qui a laissé une trace positive à l'OM mais dont l'énorme raté qui avait coûté la qualification face à Tottenham en Ligue des Champions reste encore en travers de la gorge de certains supporters…

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.